NOUVELLES

Fusillade d'Aurora: la veuve d'une victime poursuit la psychiatre du tireur

16/01/2013 08:40 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

La veuve d'une victime de la fusillade survenue en juillet dans un cinéma d'Aurora (Colorado, ouest des Etats-Unis) a porté plainte contre la psychiatre du tireur présumé, qu'elle accuse de négligence, a annoncé la justice mercredi.

Chantel Blunk, veuve de Jonathan Blunk --l'une des douze personnes ayant trouvé la mort dans la fusillade, le 20 juillet-- accuse la psychiatre Lynne Fenton de "ne pas avoir pris les précautions raisonnables" qui auraient permis d'éviter le massacre.

James Holmes, 25 ans, doit être formellement inculpé le 12 mars. Il est accusé d'avoir ouvert le feu sur le public d'une séance de minuit de "Batman - The Dark Knight Rises", faisant 12 morts et 70 blessés.

Déposée devant un tribunal fédéral de Denver, la plainte vise l'Université du Colorado, cinq individus non identifiés et Lynne Fenton, directrice des services psychologiques de l'université, où James Holmes étudiait les neurosciences.

Selon la plainte, le tireur présumé a déclaré le 11 juin à la psychiatre, un mois avant la fusillade, qu'il "fantasmait sur l'idée de tuer beaucoup de gens", un commentaire que Mme Fenton avait signalé à l'équipe d'évaluation des menaces contre l'université.

Cependant, quand un responsable de l'équipe a demandé à la psychiatre s'il convenait d'interner James Holmes pour une évaluation psychiatrique de 72 heures, elle aurait répondu par la négative.

Selon la plainte, l'internement du tireur présumé aurait permis d'empêcher la fusillade. La plaignante évalue à plus de 75.000 dollars le préjudice pour elle et ses enfants.

"L'université du Colorado à Denver exprime sa plus vive compassion aux victimes du cinéma d'Aurora et à leurs familles", a déclaré Jacque Montgomery, porte-parole de l'université, dans un communiqué. Mais "la plainte n'a aucun fondement, ni d'un point de vue légal ni du point de vue des faits".

lm/rr/mdm

PLUS:afp