POLITIQUE

Des Amérindiens bloquent routes, rails et ponts

16/01/2013 05:22 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT
CP

Plusieurs centaines de manifestants amérindiens ont ralenti, sans le bloquer, le trafic sur le Pont Ambassador, passage clé entre Windsor au Canada et Detroit aux Etats-Unis, a indiqué mercredi la police de la province de l'Ontario (est).

Les manifestants, arrivés au son des tambours et faisant flotter leurs drapeaux multicolores, n'ont pas pénétré sur le pont, mais ont bloqué pendant une heure et demie l'une des deux voies d'accès, provoquant un important embouteillage, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police provinciale.

Le pont privé, qui voit passer plus de 10.000 camions par jour, est un lien névralgique essentiel pour l'industrie automobile nord-américaine.

Cette manifestation s'inscrit dans une "journée d'action nationale" du mouvement "Idle No More" (Nous ne sommes plus passifs) qui se développe depuis plusieurs mois au Canada pour défendre les droits et soutenir les revendications des autochtones.

Un pont important du Nouveau-Brunswick (est), à Miramichi, a été complètement bloqué pendant plus d'une heure par un groupe d'au moins 200 marcheurs.

Des manifestations de toutes sortes, marches, rassemblements, ralentissements du trafic routier et ferroviaire, blocages de ponts, danses et "cercles de prière" ont eu lieu dans plusieurs régions du Canada, et notamment au Manitoba (centre), en Alberta (ouest) et en Ontario.

La ligne de chemin de fer entre Toronto, Ottawa et Montréal a été bloquée dans le sud de l'Ontario, causant des retards.

Aucun incident violent n'a toutefois été signalé.

Les griefs d'Idle No More sont multiples, le plus actuel concernant des lois adoptées récemment sans consultations avec les autochtones ou en voie de l'être et qui risquent d'affecter la gestion foncière des réserves et la protection des cours d'eau où ils pêchent.

via/are

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Premières nations manifestent à Ottawa