NOUVELLES

Carnage d'Alep: Washington accuse la Syrie d'avoir bombardé l'université

16/01/2013 03:29 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont condamné jeudi "l'attaque abjecte" de mardi à l'université d'Alep (nord de la Syrie), accusant le régime de Damas d'avoir conduit des bombardements aériens qui ont tué au moins 87 personnes.

"Les Etats-Unis sont consternés et attristés par l'attaque meurtrière perpétrée hier par le régime syrien sur l'université d'Alep", a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland, lisant une déclaration à l'ouverture de son point de presse quotidien.

"Selon des témoins, des avions du régime ont procédé à des frappes aériennes sur les infrastructures de l'université", a-t-elle dit aux journalistes.

"Nous condamnons cette attaque abjecte sur des civils non armés et continuons d'insister sur le fait que les responsables de ces tueries et d'autres violations du droit international seront identifiés et rendront des comptes".

Mardi, 87 personnes ont été tuées et 150 blessées à l'université d'Alep (nord) par des bombardements non revendiqués. Les universités, en période d'examen, ont fermé leurs portes mercredi en signe de deuil. Le régime et les rebelles se sont accusés mutuellement d'avoir commis ce carnage.

nr/rap

PLUS:afp