NOUVELLES

Abou Dhabi: Entame d'année princière avec Tiger Woods et Rory McIlroy

16/01/2013 12:27 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Le duel entre Tiger Woods, l'homme aux 14 victoires en Grand Chelem en regain de forme, et Rory McIlroy, le jeune N.1 mondial, constitue la grande attraction de la saison 2013 de golf, qui débute véritablement jeudi à l'Open d'Abou Dhabi.

"Trois victoires sur le circuit PGA et dépasser Jack (Nicklaus, en nombre de tournois gagnés -74- sur le circuit américain), je pense que c'est plutôt un bon objectif. Je suis ravi à l'idée de disputer la nouvelle année", avait expliqué Woods quelques jours avant ses 37 ans le 30 décembre dernier.

Et pour entrer rapidement dans le vif du sujet, Woods va effectuer ses deux premiers tours de compétition en 2013 en compagnie de McIlroy, vainqueur du dernier Championnat PGA après un US Open en 2012.

McIlroy vient de signer un contrat record avec Nike, l'équipementier de... Woods, et jure que rien ne change malgré ce gros chèque, estimé à 190 millions d'euros sur dix ans.

"Il n'y a aucune différence. J'attends toujours beaucoup de moi-même et chaque fois que je commence un tournoi, je veux me sentir en position de gagner. Et si les gens pensent que j'ai plus de chance que les autres de gagner, alors, c'est parfait", a simplement déclaré McIlroy, 23 ans, deux fois deuxième à Abou Dhabi en quatre participations.

Afin d'apporter encore plus de piment et de passion au début de saison des rois de greens, les organisateurs d'Abou Dhabi ont aussi associé au duo Woods-McIlroy, Martin Kaymer.

L'Allemand, déjà couronné à trois reprises et vainqueur d'un Grand chelem (US Open 2010), voit déjà plus loin en annonçant qu'il allait disputer à plein temps le circuit nord-américain.

"C'est le bon moment. J'ai joué tellement de fois là-bas, et vivant en Arizona, je me sens vraiment bien", a affirmé Kaymer.

Au-delà d'Abou Dhabi, la saison s'annonce passionnante et d'un grand cru en particulier avec un Tiger Woods en pleine forme et qui a déjà dans sa ligne de mire trois des quatre levées du Grand Chelem.

"J'aime bien Augusta (le Masters qu'il a déjà gagné quatre fois), Muirfield (Open britannique) est un défi fantastique même si j'avais connu un mauvais jour en 2002 (une carte de 81 dimanche). Et Oak Hill (Championnat PGA) est l'un des plus difficiles parcours du circuit", a analysé l'Américain dont la dernière victoire dans un "majeur" remonte à l'US Open 2008.

"Gagner un majeur vous laisse un sentiment incroyable qui perdure et j'aimerais bien le ressentir de nouveau", a ajouté Tiger Woods, pas épargné par des pépins de santé depuis le déballage médiatique de ses infidélités matrimoniales suivi de son divorce d'avec Elin, fin 2009.

"C'est une période très excitante", a répondu McIlroy, espérant pouvoir reproduire en compétition ses progrès à l'entraînement (contrôle de la balle dans le vent, vitesse et longueur de ses drives etc.).

Première réponse jeudi en attendant la première levée du Grand Chelem, au Masters d'Augusta (11-14 avril).

ak/cw/sk/ep/pid

PLUS:afp