NOUVELLES

WRC/Rallye Monte-Carlo: Loeb veut finir en beauté

15/01/2013 07:21 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT

Le Français Sébastien Loeb (Citroën), neuf fois champion du monde des rallyes, n'a remporté "que" six fois le Monte-Carlo depuis 2002, alors il aimerait bien entamer sa dernière "saison" de rallye par un 7e triomphe en Principauté, lui qui ne disputera que quatre manches du WRC en 2013.

"La fin de la saison dernière m'a finalement paru normale, puisque je savais que nous serions au départ des deux premiers rallyes de 2013", a dit l'Alsacien de 38 ans qui sera aussi en Suède le mois prochain.

"Dans la mesure où nous avons gagné six fois lors de nos sept dernières participations, il est difficile d'envisager un autre résultat que la première place", a ajouté le champion préféré des Français.

Ses deux autres participations à ce rallye, dans une voiture pour gagner, se sont soldées par des deuxièmes places. L'une à cause d'une pénalité en toute fin de rallye, suite à un changement de pneus aussi inutile qu'interdit après la dernière spéciale, en 2002, et l'autre à cause d'une sortie de route suivie d'une incroyable remontée, en 2006.

Absent de 2009 à 2011, Loeb, alors au sommet de son art, a raté trois victoires possibles à Monaco, quand l'épreuve ouvrait le Challenge intercontinental des rallyes (IRC), moins coté que le Mondial WRC. Les trois vainqueurs sont d'ailleurs au départ de l'édition 2013, dont deux dans des Citroën DS3.

Sébastien Ogier, vainqueur en 2009 dans une Peugeot 207, puis pilote officiel Citroën aux côtés de Loeb, fera débuter la Volkswagen Polo-R en espérant un podium, au mieux, ou un Top 5, au pire. Le Finlandais Mikko Hirvonen, vainqueur en 2010 dans une Ford Fiesta, est le nouveau leader de Citroën Racing et candidat N.1 à la succession de Loeb en fin de saison.

Bryan Bouffier, victorieux en 2011 dans une Peugeot 207, tentera de récidiver dans une DS3 préparée par l'écurie satellite PH Sport. Si les prévisions météo se vérifient, notamment autour de Valence mercredi et jeudi, puis dans le col de Fontbelle vendredi (ES13), près de Sisteron, il aura peut-être une nouvelle chance.

L'Automobile Club de Monaco (ACM) a concocté un menu plutôt équilibré, avec une centaine de kilomètres chronométrés chaque jour, soit 468 km de spéciales au total, mais ce menu deviendra très corsé si la pluie, le verglas et surtout la neige annoncée viennent perturber les pilotes au moment de choisir leurs pneus.

C'est bien ce qu'espèrent les jeunes loups de M-Sport pour faire sortir leurs Ford Fiesta de la meute: le Norvégien Mads Ostberg, le Russe Evgueny Novikov et le Belge Thierry Neuville, 25 ans de moyenne, pourront aussi compter sur les conseils éclairés du Finlandais Juho Hänninen, 31 ans, qui a déjà mené le Monte-Carlo, en IRC, dans une Skoda.

Sur la liste des 80 engagés, il y a aussi le Finlandais Jari-Matti Latvala (ex-Ford), dans l'autre VW Polo-R flambant neuve, et un revenant espagnol, Dani Sordo (ex-Mini), de retour chez Citroën dans une DS3 qu'il n'a encore jamais pilotée en course.

Enfin, il y a de nombreux amateurs, plus ou moins jeunes, pour qui le "Monte-Carl" reste un rêve de gosse. Si possible en arrivant au bout, samedi soir sur le port de Monaco. Histoire de finir en beauté, un peu comme Loeb.

dlo/ep/jr

PLUS:afp