NOUVELLES

Une double explosion fait au moins 82 morts en Syrie

15/01/2013 03:40 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT

Au moins 82 personnes sont mortes et 160 autres ont été blessées mardi dans une double explosion à l'Université d'Alep, a confirmé le gouverneur Mohammad Wahid Akkad. La plupart des victimes sont des étudiants.

Il s'agit de l'une des attaques les plus meurtrières depuis le début de la révolte populaire, devenue un conflit armé dans ce pays. Les autorités et les rebelles se renvoient la responsabilité du carnage dans la deuxième ville du pays.

Des militants opposés au régime de Bachar Al-Assad affirment que l'attaque est due à un raid aérien mené par les troupes du régime alors qu'une source militaire syrienne a assuré qu'elle avait été provoquée par deux missiles sol-air tirés par les rebelles et qui ont raté leur cible et sont tombés sur le campus.

L'agence officielle Sana, qui attribue l'attaque à des terroristes, a précisé que c'était le premier jour des examens trimestriels.

Depuis juillet dernier, la ville d'Alep est contrôlée pour moitié par les rebelles et pour moitié par les forces fidèles au président Bachar Al Assad.

Combats dans la banlieue de Damas

La capitale est depuis mardi le théâtre de nouveaux combats entre rebelles et l'armée, qui a  mené des raids aériens près de Damas. Des dizaines de civils auraient été tués dimanche et lundi, selon les militants de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

L'ONU estime que 60 000 personnes ont été tuées depuis le début de l'insurrection et que des millions d'autres ont été chassées de chez elles.

PLUS: