NOUVELLES

Un député sunnite et six autres personnes tuées dans un attentat-suicide en Irak

15/01/2013 03:03 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT

BAGDAD - Un kamikaze a assassiné un député sunnite dans l'ouest de l'Irak mardi, faisant monter la tension dans une région du pays déstabilisée par des semaines de manifestations. Six autres personnes ont été tuées dans l'attaque.

L'attentat, qui n'a pas été revendiqué, risque de refroidir davantage les relations tendues entre le gouvernement central et la minorité sunnite, qui réclame des réformes à des politiques jugées discriminatoires. Les attentats-suicides en Irak sont généralement perpétrés par des extrémistes sunnites qui tentent d'exacerber les divisions communautaires dans le pays.

Selon le gouverneur de la province d'Anbar, Qassim al-Fahdawi, le député Ifan Saadoun al-Issawi a été tué alors qu'il se rendait à une manifestation antigouvernementale à Falloujah.

L'attaque survient deux jours après que le convoi du ministre irakien des Finances, Rafia al-Issawi, eut été visé par une bombe alors qu'il se rendait lui aussi à Falloujah. Le ministre appartient à la même tribu et au même parti politique que le député assassiné mardi.

D'après la police, Ifan Saadoun al-Issawi inspectait un projet routier quand le kamikaze, vêtu comme un travailleur de la construction, s'est approché de lui en prétendant vouloir lui serrer la main, avant de déclencher sa charge explosive.

Trois gardes du corps du député ont été tués dans l'attaque, de même que trois ouvriers qui se trouvaient à proximité, selon des responsables ayant réclamé l'anonymat.

PLUS:pc