NOUVELLES

Omega Pharma - Chavanel: "je m'arrêterai à 38 ans"

15/01/2013 01:16 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT

Le Français Sylvain Chavanel, qui entame à 33 ans sa cinquième saison au sein de l'équipe belge Omega Pharma-Quick Step, a annoncé mardi à Gand qu'il compte rouler "jusqu'à 38 ans", en espérant d'ici là remporter Paris-Roubaix.

Q: Sylvain, une cinquième saison dans la même équipe, c'est un peu la routine, non ? Vous n'avez pas eu des envies d'ailleurs cet hiver ?

R: "Non, la question ne s'est pas posée puisqu'il me reste un an de contrat. Je ne pense pas encore à la suite, à l'an prochain. Je suis très bien ici... Mais vous avez raison, il y a un peu de routine (il rit). Mes objectifs sont les mêmes que les années précédentes. Les classiques du Nord, les contre-la-montre".

Q: Paris-Roubaix surtout ?

R: "C'est clair que l'Enfer du Nord représente la plus grosse frustration de la saison passée. J'étais en pleine forme, prêt à faire un gros truc dans avec Tom (Boonen, vainqueur, ndlr) et Niki (Terpstra) puis je crève à deux reprises dans le final. Par rapport à cela, je suis très revanchard. Paris-Roubaix, j'en rêve. Il me reste quelques années... Je ne compte pas rouler jusqu'à mes 40 ans. C'est trop vieux. Mais je roulerai jusqu'à 38 ans".

Q: 38 ans, l'âge auquel Gilbert Duclos-Lassalle a remporté Paris-Roubaix. Il n'est donc pas trop tard pour vous ?

R: "Non. D'autant plus que je ne me suis découvert coureur de classique qu'à 29 ans. Je suis assez neuf à ce niveau... Avant, on m'avait catalogué à tort coureur de courses par étapes. C'était mon sentiment aussi mais c'était une erreur. Vraiment, je préfère les courses d'un jour. Même quand je regarde le vélo à la télévision, je préfère les classiques. Il y a beaucoup plus de tension, de suspens. Lors des courses à étapes, le schéma est beaucoup plus classique et surtout plus prévisible".

Propos recueillis par Benoît NOËL

bnl/bpa

PLUS:afp