NOUVELLES

Mouvement autochtone: la police de l'Ontario défend ses actions sur YouTube

15/01/2013 10:38 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT

TORONTO - Le commissaire de la police provinciale de l'Ontario a fait usage de YouTube pour défendre les actions prises à l'égard des démonstrations du mouvement autochtone Idle No More, soutenant qu'elles cadrent dans une stratégie globale difficile à expliquer à la population.

Dans une vidéo publiée mardi, Chris Lewis réplique à ceux qui parlent d'un échec de la police face aux blocus de voies ferroviaires et d'autres perturbations.

Le commissaire fait référence à la feuille de route du corps policier en ce qui a trait aux incidents critiques liés aux Autochtones, une marche à suivre élaborée après la mort en 1995, sous les balles de la police, d'un protestataire autochtone, Dudley George, au Ipperwash Park. La négociation et l'usage minimal de la force y sont mis à l'avant-plan.

M. Lewis évoque des concepts et des stratégies développés grâce à l'expérience, «au travail acharné et au bon sens».

Un juge ontarien ayant émis deux injonctions pour mettre fin aux blocus d'importantes voies ferroviaires, incluant une sur le territoire de la police provinciale, a critiqué les forces policières la semaine dernière pour n'avoir pas fait respecter aussitôt ces injonctions.

Le juge de la Cour supérieure David Brown avait ordonné à un petit groupe de protestataires qui bloquaient le chemin de fer près de Kingston, en Ontario, desservant le service de fret et de passagers entre Toronto et Montréal, de quitter les lieux en l'espace de quelques heures.

Ceux-ci avaient fini par libérer la voie, mais sans une intervention de la police.

M. Lewis ne fait pas mention du juge ou de la décision de la cour dans sa vidéo, déplorant plutôt les critiques dans les médias provenant de «chroniqueurs ayant leur propre ordre du jour».

Il fait valoir l'absence de personnes blessées lors de ces manifestations, tant du côté des protestataires que de celui de la police.

PLUS:pc