NOUVELLES

Ivoire: le WWF demande à la Thaïlande de protéger les éléphants africains

15/01/2013 08:28 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT

BANGKOK - Un groupe environnemental international a demandé mardi à la Thaïlande d'interdire tout commerce d'ivoire, prévenant qu'une hausse de la demande se traduit par le massacre sans précédent d'éléphants en Afrique.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) affirme que des quantités énormes d'ivoire africain sont importées illégalement en Thaïlande, où elles sont transformées en statues bouddhistes et autres babioles vendues aux touristes.

La loi interdit la vente de défenses africaines en Thaïlande, mais autorise le commerce de l'ivoire provenant d'éléphants domestiqués.

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) des Nations Unies a interdit tout commerce mondial d'ivoire en 1989. Mais les commerçants et traficants thaïlandais continuent à faire des affaires d'or, puisque l'interdit ne touche pas les marchés nationaux et qu'il est difficile de déterminer la provenance d'une cargaison d'ivoire sans effectuer des tests génétiques.

Le WWF affirme que des réseaux criminels exploitent cette faille pour inonder les commerces thaïlandais d'ivoire provenant d'Afrique.

Des dizaines de milliers d'éléphants africains auraient été abattus l'an dernier. Le WWF affirme que le braconnage est en pleine progression en raison d'une explosion de la demande en Asie, surtout en Chine.

Le gouvernement thaïlandais a répliqué qu'il est impossible d'imposer un interdit complet sur le commerce de l'ivoire, puisque le propriétaire d'un éléphant domestiqué peut en disposer à sa guise.

PLUS:pc