NOUVELLES

CAN-2013 - Groupe C: Nigeria et Zambie en pole, Burkina et Ethiopie en rêve

15/01/2013 09:02 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT

Le Nigeria, traditionnelle place-forte du continent, et la Zambie, tenante du titre, font figure de grands favoris du groupe C de la CAN-2013 (19 janvier-10 février) dans l'optique des quarts de finale, devant le Burkina Faso et l'Ethiopie, moins bien armés.

Désormais sous la coupe de Stephen Keshi, un des hommes forts de l'âge d'or des SuperEagles (1994), le Nigeria revient dans la compétition après avoir échoué à se qualifier pour la CAN précédente. Autant dire que le pays le plus peuplé d'Afrique est attendu au tournant.

Les Nigérians, habitués du podium (13 fois parmi les trois premiers en 16 participations), se présentent avec une équipe rajeunie, symbolisée par l'éviction des Odemwingie et Martins. L'ossature devrait se composer du défenseur central et capitaine Yobo, du milieu Obi Mikel et de l'attaquant Uche.

Le secteur offensif des Verts est d'ailleurs bien fourni, avec des attaquants qui se font les dents en Europe de l'est à l'image d'Emenike (Spartak Moscou), Ideye (Dynamo Kiev) et Ahmed Musa (CSKA Moscou).

Souvent sous-estimée, la Zambie sera cette fois guettée, forte du premier titre de son histoire obtenu en finale de la CAN-2012 face à la Côte d'Ivoire, fût-ce aux tirs au but (0-0 a.p., 8-7 t.a.b.). Le groupe est resté stable autour du capitaine Christopher Katongo, et renforcé notamment par l'attaquant Jacob Mulenga.

"Nous ferons face à nos responsabilités, même si nous ne sommes pas le grand favori de cette compétition", a indiqué le sélectionneur français Hervé Renard sur Fifa.com. "Lors de la CAN-2012, nous étions la meilleure équipe d'un tournoi, mais pas forcément la meilleure d'Afrique".

Aux côtés de ces deux équipes, difficile de se frayer un chemin vers les quarts de finale pour le Burkina Faso. Les Etalons doivent se remettre d'une piètre campagne lors de la CAN-2012 (trois défaites) sous l'égide du Portugais Paulo Duarte.

Depuis, les leaders ont pris de l'épaisseur, à l'image d'Alain Traoré à Lorient, Pitroipa à Rennes et Kaboré à Marseille, et le Belge Paul Put a pris les commandes. Traoré, héros de la qualification avec un doublé en barrage retour contre la Centrafrique, se remet d'une entorse à la cheville gauche.

L'Ethiopie de son côté a déjà réussi l'exploit de se qualifier pour une phase finale après 31 ans d'absence. Elle ira sans pression en Afrique du Sud.

ybl/kn/eb

PLUS:afp