NOUVELLES

WRC/Rallye Monte-Carlo - Saison 2013: Hirvonen, Ogier et les autres...

14/01/2013 08:52 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT

Le Finlandais Mikko Hirvonen (Citroën) et le Français Sébastien Ogier (Volkswagen) entendent profiter de la "pré-retraite" de Sébastien Loeb, le nonuple champion du monde, pour viser le titre mondial au moment où débute la saison avec le rallye Monte-Carlo cette semaine.

Loeb, le luxueux "joker" de Citroën, ne devrait disputer que quatre manches (Monte-Carlo, Suède, Argentine, Alsace) cette saison et ne peut prétendre au titre des pilotes.

C'est donc Hirvonen, 32 ans, et Ogier, 29 ans, qui devraient être à la lutte.

Quatre fois vice-champion du monde, derrière Loeb, Hirvonen, 15 victoires en WRC, est un grand spécialiste de la récolte de points.

Sa régularité en toutes circonstances et son nouveau statut de leader de Citroën Racing, l'écurie huit fois championne du monde des constructeurs, grâce à Loeb, en font le digne héritier.

Outre son coéquipier espagnol Dani Sordo, 32 podiums mais zéro victoire, de retour chez les Chevrons Sauvages après deux saisons chez Mini, le seul rival crédible pour Hirvonen, c'est donc Ogier.

Ce dernier a passé la saison 2012 à développer la nouvelle Polo-R, tout en mettant ses notes à jour au volant d'une Skoda Fabia S2000.

Cette saison de transition est terminée, Ogier est soulagé et plus ambitieux que jamais. Il va devoir être très bon, car grâce à ses moyens financiers la marque allemande a pu débaucher de chez Ford une autre "pointure", Jari-Matti Latvala, sept victoires en WRC, comme Ogier.

Le Finlandais de 27 ans, plus jeune vainqueur de l'histoire du WRC (Suède 2008) vient d'arriver chez VW et peut aussi prétendre au trône très convoité de Loeb. Il devra se montrer patient, ce qui n'est pas sa qualité première.

Ogier a eu le temps de fédérer autour de lui l'équipe technique de son compatriote François-Xavier Demaison (ex-Peugeot, Subaru et Citroën). Le Haut-Alpin devra aussi se montrer patient si VW peine à tirer tout de suite la quintessence de la Polo-R, après 20.000 kilomètres d'essais aux quatre coins du monde.

"J'ai hâte que ça commence", confie le patron de VW Motorsport, Jost Capito, tout en avouant que le WRC est "un nouveau territoire" pour son équipe, trois fois victorieuse du rallye-raid Dakar. "Notre but au Monte-Carlo est d'accumuler le plus d'expérience possible et d'emmener les deux voitures à l'arrivée", ajoute l'ex-patron sportif de Ford.

Ford sera d'ailleurs le troisième larron de cette saison 2013, avec trois jeunes pilotes très doués: le Norvégien Mads Ostberg, surprenant 4e du championnat 2012, le Russe Evgueny Novikov et le Belge Thierry Neuville, dans des Fiesta RS préparées par M-Sport, autour du Qatari Nasser Al-Attiyah, vainqueur du Dakar 2011 et grand amateur de rallye.

Le retrait de la marque américaine en tant que constructeur officiel en WRC a en effet été compensé par l'engagement financier du Qatar, ex-partenaire de Citroën. Tant mieux pour ce WRC nouvelle formule, et pour ce début d'ère "après-Loeb". Ca commence mercredi matin en Ardèche.

dlo/ep/jr

PLUS:afp