BIEN-ÊTRE

Plus de rosé et de vins haut de gamme dans le verre des Français à l'horizon 2016

14/01/2013 04:37 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT

Premier producteur mondial de vin en 2011, la France est le second pays consommateur en volume, derrière les Etats-Unis. Selon la vaste étude menée par le cabinet The Iwsr à l'occasion de l'édition 2013 du salon Vinexpo, les Français continueront de boire moins de vin à l'horizon 2016, contrairement au reste du monde. Leurs préférences se porteront davantage sur les rosés, les vins effervescents et les vins à plus de 7,19€.

La baisse de la consommation de vin en France se confirme

C'est une tendance qui n'est pas nouvelle. Les Français boivent moins de vin, même si le pays rayonne toujours à travers le monde pour sa connaissance du domaine. L'Hexagone est en effet le premier producteur mondial et le premier exportateur en valeur.

Alors que le monde réaffirme son goût pour cette boisson, avec une consommation en hausse de 2,8% entre 2007 et 2011, les Français, eux, continueraient d'en ingurgiter 2,91% de moins entre 2012 et 2016. Entre 2008 et 2011, le recul est évalué à 7,13%. Aujourd'hui, ils boivent 53,2 litres de vin par an et par habitant.

Du goût pour le rosé et les vins effervescents

Les nouvelles envies des Français au rayon "vins" ne changeront pas à l'horizon 2016. Même si certains experts estiment que le marché du rosé est arrivé à maturité, la couleur continuera d'avoir le vent en poupe. La hausse de sa consommation serait toutefois plus que divisée par deux (+3,49%). Entre 2007 et 2011, elle a bondi de 11,97%. La France représente un tiers de la consommation mondiale de cette couleur.

Les choix feront de la place aussi aux vins effervescents. La consommation de bulles devrait progresser de 1,45% d'ici 2016. L'envie pour ces bouteilles de champagne et autres Saumur ou Crémant se constate déjà. Les Français en boivent 1,27% de plus.

...et des vins haut de gamme

Jusqu'à présent, les amateurs de vin ont démontré une propension à favoriser les vins à moins de 3,59€. Cette gamme représente 86,5% des vins consommés en France. Entre 2011 et 2016, la tendance devrait s'inverser. Une baisse des volumes consommés de 6,93% devrait être relevée tandis que les vins à plus de 7,19€ la bouteille seraient préférés. Leur consommation devrait gonfler de 20,96% d'ici cinq ans.

Toujours plus de vodka et de whisky

Et pendant ce temps, le verre des Français continuera d'être rempli par les spiritueux, bien que leur consommation doive baisser de 1,34% entre 2012 et 2016. En fait, les consommateurs réaffirmeront leur envie de vodka (+16,56%), de bourbon (+9,27%) et de whisky (+3,35%). La France est en effet un très grand amateur de whisky, premier consommateur devant les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Ce bilan conséquent de la consommation de vin en France intervient cinq mois avant l'ouverture de l'édition 2013 de Vinexpo. Le salon professionnel dédié au vin et aux spiritueux, qui aura lieu du 16 au 20 juin à Bordeaux. Ce rendez-vous international, qui ne se déroule que tous les  deux ans, incarne la grand-messe du secteur où de nouveaux produits sont dévoilés. Pour la première fois, le Mexique et l'Afrique du Sud feront déguster leur production.