NOUVELLES

Outremont : harcèlement ou poursuite-bâillon? Un juif hassidique poursuit Pierre Lacerte

14/01/2013 08:44 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT
PC

Un citoyen d'Outremont, Pierre Lacerte, et un membre influent de la communauté hassidique de Montréal, Michael Rosenberg, se retrouvent en Cour supérieure pour tenter de régler un différend qui les oppose depuis près de 10 ans. Michael Rosenberg réclame 375 000 $ au citoyen et blogueur Pierre Lacerte, à qui il reproche de le harceler et de l'humilier. M. Rosenberg déplore notamment que M. Lacerte le prenne en photo et publie ces clichés sur son blogue.

De son côté, M. Lacerte tentera de démontrer que la poursuite civile déposée contre lui constitue une poursuite-bâillon. M. Lacerte soutient qu'il n'a pas les moyens financiers de l'homme qui le poursuit, Michael Rosenberg, et que ce dernier tente de le réduire au silence.

Pierre Lacerte documente depuis plusieurs années des actions de membres de la communauté hassidiques dans son quartier. Il dénonce notamment le stationnement en double file de membres de la communauté devant la synagogue près de chez lui, de même que des rénovations effectuées sans permis de construction sur ces immeubles religieux. »M. Lacerte alimente un blogue sur le sujet depuis 2003 en dénonçant l'inaction de la Ville et les « passes-droits » qui seraient ainsi accordées aux membres de la communauté hassidique.

Michael Rosenberg est le président du Groupe Rosdev, entreprise qui possède de nombreux immeubles commerciaux et résidentiels à Montréal. Pierre Lacerte, résident de longue date d'Outremont, s'était notamment opposé à l'agrandissement d'une synagogue dans la rue Hutchison.

La poursuite de M. Rosenberg constitue un nouveau chapitre du conflit qui oppose les deux hommes. M. Rosenberg a déjà demandé une injonction pour éviter que M. Lacerte s'approche de lui et sa famille. Il disait craindre pour sa sécurité et celle de sa famille. Il se sentait harcelé. La cour a toutefois estimé que M. Lacerte ne représentait pas une menace pour les Rosenberg en mars 2011.