NOUVELLES

Mali: le Canada va fournir un soutien logistique à la France

14/01/2013 01:26 EST | Actualisé 14/01/2013 01:29 EST
Getty Images
French and British soldiers load material in a British army Boeing C-17 cargo aircraft arriving from British Brize Norton base en route to Bamako, on January 13, 2013 at the Evreux military Base. Britain supports France's decision to send troops to support an offensive by Mali government forces against Islamist rebels. AFP PHOTO CHARLY TRIBALLEAU (Photo credit should read CHARLY TRIBALLEAU/AFP/Getty Images)

MONTRÉAL (AFP) - Le Canada a annoncé lundi qu'il fournirait un avion de transport pour assurer un soutien logistique à la mission française au Mali, où Paris mène depuis quatre jours des raids aériens contre des groupes islamistes armés afin de freiner leur progression.

"Le gouvernement du Canada accepte de soutenir ses alliés et fournira un avion de transport C 17 de l'Armée royale du Canada, qui ne participera à aucun combat, mais qui appuiera les opérations pendant une période d'une semaine", a annoncé le premier ministre Stephen Harper dans un communiqué.

"Les membres des Forces canadiennes ne participeront à aucune intervention directe contre des forces rebelles au Mali", a-t-il insisté, tout se disant "profondément préoccupé" par les récents événements dans ce pays, notamment "l'établissement des terroristes" au nord.

"Il n'est pas question que le gouvernement du Canada participe directement à une mission militaire au Mali", a dit M. Harper mais Ottawa est prêt "à fournir un soutien logistique limité et clairement défini pour assister les forces qui interviennent" dans ce pays.

"En plus de son soutien logistique, le Canada continuera à fournir de l'aide humanitaire et de l'aide au développement à cette région, pour contribuer à atténuer la détérioration des conditions de vie dans la région", a-t-il ajouté.

Le premier ministre canadien a également transmis ses condoléances "aux familles du pilote français et des autres victimes innocentes qui ont perdu la vie" au Mali.

La France a bloqué la progression des groupes armés islamistes, qui contrôlent le nord du Mali depuis neuf mois, vers le centre du pays.

Cette intervention se produit alors que la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) -- une force internationale de plus de 3300 hommes, essentiellement africaine et autorisée par la résolution 2085 de l'ONU du 20 décembre --, pourrait n'être déployée que dans plusieurs mois.