NOUVELLES

Mali: des islamistes africains menacent de s'en prendre à la France

14/01/2013 03:55 EST | Actualisé 15/03/2013 05:12 EDT
AP
A French soldiers patrols under the Eiffel tower, Sunday, Jan. 13, 2013. France has ordered tightened security in public buildings and transport following action against radical Islamists both in Mali and Somalia, French President Francois Hollande said yesterday. (AP Photo/Michel Euler)

Les islamistes basés dans le nord du Mali avertissent la France, engagée militairement pour les déloger depuis cette fin de semaine, qu'ils prévoient se venger sur son terrain.

Cet avertissement survient alors que le Conseil de sécurité des Nations unies doit se réunir lundi au sujet du Mali à la demande de la France.

Un responsable du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest a affirmé que le groupe compte « frapper le coeur de la France », au nom d'Allah. Il a ajouté que la France serait visée « partout », soit au Mali et en Afrique, mais aussi sur sont propre territoire.

Il reproche à la France de s'être attaquée à l'islam.

Depuis vendredi, l'armée française bombarde les positions des rebelles islamistes postées dans le nord du pays, proclamant qu'elle agit pour « combattre le terrorisme ». Elle tente de bloquer la progression des rebelles, qui contrôlaient déjà le nord du pays.

Dimanche, l'aviation s'est attaquée aux postes situés près de Goa et a détruit des camps d'entraînement des insurgés. Des résidents et des responsables de la sécurité ont affirmé que plus de 60 combattants islamistes avaient été tués lors de l'opération, une information que le porte-parole du mouvement n'a pas voulu confirmer.