NOUVELLES

Le favoritisme dans l'accès aux soins de santé choque un ancien dirigeant de Calgary

14/01/2013 04:21 EST | Actualisé 15/03/2013 05:12 EDT

L'ancien président du conseil régional de la santé de Calgary, Jack Davis, a assuré n'avoir jamais été témoin de favoritisme dans l'accès aux soins de santé, lors d'une audience de la commission Vertes lundi matin.

M. Davis a affirmé être déçu d'apprendre qu'une vice-présidente privilégiait les patients « importants » ou célèbres. Il a ajouté que cette façon de procéder était injuste puisqu'aucun critère ne permet de sélectionner les personnalités très importantes.

M. Davis était président du conseil régional de la santé de Calgary jusqu'en 2008, lors de la création de Services de santé Alberta (AHS), une instance regroupant tous les établissements de santé publics de la province.

Clinique de vaccination spéciale pour les Flames de Calgary

L'audience s'est poursuivie avec le témoignage de Michelle Bosch, l'infirmière qui avait suggéré au médecin des joueurs des Flames de Calgary de faire vacciner les joueurs contre la grippe A (H1N1) dans une clinique privée en 2009. Elle a affirmé que sa supérieure, Debbie Hyman, lui avait donné son autorisation après avoir téléphoné à certaines personnes dont les noms n'ont pas été mentionnés.

Mme Bosch a indiqué qu'elle ne croyait pas qu'il s'agissait de favoritisme. L'arrivée de joueurs vedettes des Flames dans un établissement de santé bondé de gens attendant de recevoir le vaccin aurait attiré l'attention et ralenti le processus, selon elle.

PLUS: