POLITIQUE

Jean Gagnon va poursuivre Régis Labeaume

14/01/2013 12:25 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT
PC

Le président du Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec et le maire Labeaume pourraient croiser le fer à nouveau devant les tribunaux. Jean Gagnon confirme qu'il intentera des poursuites contre Régis Labeaume pour les propos tenus sur son état de santé avant les Fêtes.

Dans un communiqué, lundi, Jean Gagnon écrivait : « Sur recommandation des procureurs de chez Poudrier Bradet avocats, des procédures seront entreprises au cours des prochaines semaines ».

Le 20 décembre dernier, lors d'un point de presse devant les journalistes, le maire avait déclaré : « J'adore M. Gagnon. Mais il est toujours au bout de sa chaîne. Le problème est qu'il va retourner en burn-out. Au bout de sa chaîne de même, ça n'a pas de bon sens », avait lancé le maire Labeaume.

Jean Gagnon était en retour progressif l'automne dernier, après une absence de six mois. Il a dénoncé les propos du maire qu'il a qualifiés d'atteinte à sa vie privée. « On parle de code d'éthique à la Ville de Québec. Le code d'éthique s'applique à qui? Il n'y a pas un employé qui pourrait dire une affaire de même sans se faire sacrer dehors de la Ville. Mais lui, parce qu'il est le maire, il a droit à tout? Ça ne peut pas marcher comme ça. »

Régis Labeaume avait présenté des excuses par communiqué deux jours plus tard.

Un deuxième affrontement

Il s'agira du deuxième affrontement devant les tribunaux pour les deux hommes. Régis Labeaume avait poursuivi Jean Gagnon pour 200 000 $ pour atteinte à sa réputation en 2011.

Le maire estimait que M. Gagnon avait entaché la réputation d'Équipe Labeaume en laissant entendre que les contrats accordés au secteur privé par des municipalités avaient pour but de remplir les coffres des partis politiques.

Jean Gagnon avait dû verser 7500 $ en dommages punitifs et moraux à Régis Labeaume pour ses propos.