NOUVELLES

Interdiction de forer à Gaspé: la FCCQ demande à Québec d'intervenir

14/01/2013 03:45 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT
AP

MONTRÉAL - La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a demandé lundi au gouvernement d'intervenir auprès des élus municipaux de Gaspé pour faire en sorte que le projet de forage de la firme Pétrolia (TSX:PEA) puisse aller de l'avant.

Peu avant Noël, le conseil municipal de la ville de 15 000 habitants a adopté un règlement empêchant les forages sur son territoire. La mesure interdit l'introduction dans le sol de «toute substance susceptible d'altérer la qualité de l'eau souterraine ou de surface servant à la consommation humaine ou animale».

Or, Pétrolia, dont le siège social est situé à Rimouski, possède des puits d'exploration de pétrole sur le territoire de Gaspé. L'entreprise prévoyait reprendre les activités de l'un de ces puits lundi ou mardi. Selon les estimations, le projet, baptisé Haldimand, pourrait permettre de récupérer environ 7,7 millions de barils de pétrole.

Dans un communiqué, Françoise Bertrand, PDG de la FCCQ, a dit comprendre «l'importance de préserver un joyau touristique comme celui de la région de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine». Mais comme Pétrolia n'en est qu'à la phase d'exploration, «il serait à nos yeux très prématuré de s'agiter en vain», a-t-elle soutenu.

Mme Bertrand presse Québec d'«intervenir rapidement» afin que Pétrolia puisse forer dès cette semaine.

Le conseil municipal de Gaspé devait se réunir lundi soir. Le maire de la ville, François Roussy, devait profiter de l'occasion de faire le point sur le dossier. Il a été impossible de parler à un porte-parole de la municipalité avant la tenue de l'assemblée.

Dans un entretien avec le quotidien torontois National Post, vendredi, le grand patron de Pétrolia, André Proulx, a estimé que le règlement était «absolument illégal», d'autant plus que le projet Haldimand a déjà été autorisé par Québec.

Sur les ondes de Radio-Canada, le député de Gaspé et ministre délégué aux Régions, Gaétan Lelièvre, a déclaré que le ministère des Affaires municipales se penchait sur la validité du règlement.

L'action de Pétrolia a gagné deux pour cent lundi pour clôturer à 1,01 $, à la Bourse de Toronto. Avant l'ouverture des marchés, l'entreprise a dévoilé ce qu'elle a présenté comme des «résultats positifs» pour ses activités d'exploration pétrolière à l'île d'Anticosti.