NOUVELLES

Des milliers de Maliens forcés de quitter leur maison à cause des combats

14/01/2013 04:08 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT

NATIONS UNIES, États-Unis - Les Nations unies estiment qu'environ 30 000 civils pourraient avoir été déplacés par les combats dans le nord et le centre du Mali depuis le début de l'avancée des rebelles vers le sud, la semaine dernière.

Selon le porte-parole adjoint de l'ONU, Eduardo del Buey, les islamistes empêcheraient les civils de se déplacer vers le sud.

M. Del Buey a déclaré lundi, devant les journalistes, qu'environ 230 000 personnes avaient été déplacées par les combats et l'insécurité au Mali depuis le coup d'État militaire de mars 2012 à Bamako, qui a renversé le président démocratiquement élu.

Le ministère mauritanien de l'Intérieur a confirmé que des milliers de réfugiés maliens se dirigeaient vers la frontière maritanienne, a indiqué M. Del Buey.

PLUS:pc