NOUVELLES

Un comité est formé pour garder l'Hôpital de Lachine au sein du CUSM

14/01/2013 10:40 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Plusieurs leaders de la communauté de l'ouest de l'île de Montréal montent aux barricades pour s'assurer que l'Hôpital de Lachine demeure au sein du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

L'annonce de la création d'un comité de sauvegarde a été faite lundi matin.

Le comité sera coprésidé par le maire de l'arrondissement de Lachine, Claude Dauphin, et le maire de la Cité de Dorval, Edgar Rouleau.

Ceux-ci s'opposent fermement à la décision du ministre de la Santé, Réjean Hébert, de rattacher l'Hôpital de Lachine au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Dorval-Lachine-LaSalle plutôt qu'au CUSM.

Le député libéral de Marquette, François Ouimet, croit également que le ministre fait fausse route. Il soutient que des améliorations majeures ont été apportées aux soins offerts aux patients depuis 2008, date à laquelle l'hôpital a été rattaché au CUSM.

Il ajoute que la «langue n'a jamais posé problème» dans cet hôpital communautaire francophone rattaché à une université anglophone.

Le président du conseil d'administration de la Fondation de l'Hôpital de Lachine, Jacques Filion, a également affiché ses couleurs en faveur de l'affiliation de l'Hôpital de Lachine au CUSM. Il soutient que la proposition du ministre est «la pire solution à un problème non existant».

Les membres du comité dénoncent également l'absence de consultation gouvernementale quant à l'avenir de l'hôpital. Ils réclament le versement des 63 millions $ promis pour la modernisation du centre hospitalier.

Les coprésidents du comité ont écrit au ministre Hébert pour lui demander de revenir sur sa décision. Ils invitent également les usagers à signer une pétition pour appuyer leurs démarches.

Par ailleurs, le comité des usagers du Centre universitaire de santé McGill a déploré avoir pris connaissance par les journaux de la décision du ministre de transférer la gestion de l'Hôpital de Lachine du CUSM au CSSS Dorval-Lachine-LaSalle.

Le comité affirme ne pas avoir été consulté à ce sujet, bien que le ministre ait affirmé dans une lettre du 20 décembre dernier qu'il avait consulté «différents acteurs animés par les préoccupations de maintien au sein de cet établissement de services adaptés aux soins des citoyens».

«Nous représentons les usagers de cet hôpital et nous considérons être au nombre de ces 'acteurs'», proteste le comité des usagers dans un communiqué. «Pourtant, le ministre ne nous a pas consultés.»

Le comité demande au ministre de reconsidérer sa décision et de laisser l'Hôpital de Lachine sous la gouverne du CUSM.

Mais en entrevue à La Presse Canadienne lundi soir, Ariane Lareau, l'attachée de presse du ministre Hébert, a affirmé que le transfert de l'Hôpital de Lachine au CSSS Dorval-Lachine-LaSalle n'était «pas une certitude mais une possibilité» et qu'il y aura consultation auprès des principaux acteurs concernés et partenaires de la communauté.

Mme Lareau a fait référence à une lettre, datée du 11 janvier, de M. Hébert à Danielle McCann, présidente-directrice générale de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, dans laquelle il demande à l'Agence d'analyser la situation existante afin de déposer, d'ici le mois de mai 2013, des recommandations concernant l'avenir de l'hôpital.

PLUS:pc