NOUVELLES

Au salon de l'auto de Detroit, la Cadillac ATS élue voiture de l'année

14/01/2013 07:52 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT
AP

Le salon de l'automobile de Detroit, dans le Michigan s'est ouvert avec la désignation de la Cadillac ATS comme voiture de l'année.

Le salon de Detroit --qui se tient cette année sous de bons auspices, alors que le marché américain vient d'achever sa meilleure année depuis la crise-- débute lundi et mardi avec deux journées presse, puis accueillera les professionnels et enfin le grand public du 19 au 27 janvier.

L'édition 2013 a débuté comme chaque année avec la remise du prix de la voiture de l'année par l'association américaine des journalistes automobiles. Il a été décerné à la Cadillac ATS, une voiture du groupe General Motors (GM), tandis que le prix du véhicule lourd de l'année, qui récompense les gros 4x4 et les pick-up, a été décerné à la Ram 1500, une véhicule du groupe Chrysler.

C'est la première fois que Cadillac reçoit ce prix, qui va peut-être aider l'enseigne de luxe de GM, dont les ventes ne cessent de s'éroder, à remonter la pente par rapport à ses rivales européennes comme Mercedes ou BMW en pleine forme.

Le directeur de la marque Ram, Fred Diaz, s'est exclamé: "Ouah! Quelle différence avec il y a trois ans", quand Chrysler sortait tout juste de faillite.

En 2009, le secteur américain était à genoux et GM et Chrysler avaient dû déposé leur bilan pour se restructurer et avaient reçu des milliards de dollars d'aides gouvernementales. Les trois constructeurs américains GM, Ford et Chrysler ont retrouvé leur rentabilité aujourd'hui.

Le ministre américain des Transports Ray LaHood était auparavant monté sur scène rappeler que "l'industrie américaine automobile est de nouveau solide grâce aux mesures entreprises par le président Barack Obama" pendant la crise.

Le révérend Jesse Jackson était quant à lui présent pour promouvoir la diversité dans le secteur: "Quand vous regardez autour de cette salle, il n'y a pas beaucoup de diversité (raciale). Nous construisons ces voitures, nous pensons que nous devrions faire partie des rangs supérieurs" de la hiérarchie des constructeurs, a-t-il déclaré à l'AFP.