NOUVELLES

Tournée d'une délégation arabe en quête de fonds pour les Palestiniens

13/01/2013 12:16 EST | Actualisé 15/03/2013 05:12 EDT

La Ligue arabe a annoncé dimanche qu'elle allait envoyer une délégation dans des pays arabes pour les inciter à honorer leur engagement à verser 100 millions de dollars par mois à l'Autorité palestinienne, enlisée dans une crise financière.

"Les ministres arabes des Affaires étrangères ont décidé d'envoyer d'urgence une délégation dans certaines capitales arabes pour les exhorter à honorer leur engagement, afin d'aider l'Etat de Palestine à faire face à une difficile crise financière", indique la Ligue dans un communiqué.

La délégation est formée du Premier ministre palestinien Salam Fayyad, du secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi, et des ministres des Affaires étrangères du Liban et de l'Irak.

"L'Autorité palestinienne fait face à une importante crise financière qui menace dangereusement (...) les Territoires occupés et qui risque d'appauvrir 1,5 millions de Palestiniens", a souligné le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, à l'issue d'une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe.

Le gouvernement de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie est enlisé depuis des mois dans une crise financière, et s'est montré régulièrement incapable de payer ses fonctionnaires.

Ses difficultés se sont empirées après l'annonce par l'Etat hébreu qu'il cesserait de rétrocéder les taxes douanières et impôts qu'il prélève au nom des Palestiniens.

Cette décision israélienne intervient en représailles à l'obtention par les Palestiniens du statut d'Etat observateur à l'ONU fin novembre.

Début décembre, lors d'une réunion à Doha, les pays arabes avaient accepté de verser 100 millions de dollars par mois à l'Autorité palestinienne dans le cadre d'un "filet de sécurité" destiné à lui permettre de faire face aux sanctions israéliennes.

M. Fayyad était venu dimanche au Caire et avait longuement examiné avec M. Arabi les difficultés financières auxquelles est confronté son gouvernement.

Dans son communiqué, la Ligue Arabe a pressé les pays arabes de verser rapidement les fonds promis à l'Autorité palestinienne, appelant la communauté internationale à faire pression sur l'Etat hébreu pour qu'il reprenne le transfert des taxes dues aux Palestiniens.

hj/tg/cnp

PLUS:afp