NOUVELLES

Les Canadiennes terminent 11es au sprint par équipe en ski de fond

13/01/2013 01:13 EST | Actualisé 15/03/2013 05:12 EDT

LIBEREC, République tchèque - Les Canadiennes Daria Gaiazova et Perianne Jones ont uni leurs efforts pour terminer en 11e position du sprint par équipe à la Coupe du monde de ski de fond, dimanche.

Le duo canadien a joué de malchance en demi-finales dimanche après que Jones, d'Almonte, en Ontario, eut perdu un bâton et un gant. La veille, Gaiazova, qui est âgée de 29 ans, était passée à seulement quelques centimètres de réussir son premier podium en carrière dans une épreuve individuelle de la Coupe du monde. Elle avait néanmoins obtenu son meilleur résultat en carrière en terminant au pied du podium, tandis que Jones se contentait du neuvième rang.

«Nous étions exactement où nous le souhaitions avant qu'une autre athlète ne pose son ski sur son bâton et ne l'arrache de sa main», a dit Eric de Nys, un entraîneur de l'équipe canadienne de ski de fond. «Nous avions des entraîneurs dans ce secteur, mais ils étaient au pied de la pente où de nombreuses collisions se sont produites.

«Un entraîneur français a aussi tenté de lui donner un bâton, mais elle l'a raté. Ce ne fut qu'une série de malchances.»

Contrainte de skier uniquement avec ses jambes pendant près de 200 mètres, Jones, qui est âgée de 27 ans, a alors glissé de la cinquième à la neuvième place. Elle a alors donné le relais à Gaiazova pour sa portion de l'épreuve, et l'Albertaine a de nouveau propulsé les Canadiennes vers le cinquième rang de leur vague. Jones a toutefois manqué d'énergie à son retour en piste.

Les deux premières équipes de chaque vague, ainsi que les six chronos suivants les plus rapides, accédaient à la ronde des médailles. Les Canadiennes ont terminé à quelques fractions de seconde d'une place en finale, se contentant finalement de la septième position.

La formation norvégienne d'Ingvild Flugstad Oestberg et Maiken Caspersen Falla a remporté l'épreuve. Deux équipes suédoises ont complété le podium. Stina Nilsson et Ida Ingemarsdotter ont abouti en deuxième place, tandis que Linn Soemskar et Magdalena Pajala s'assuraient la médaille de bronze.

Aucun fondeur canadien n'était inscrit à l'épreuve masculine.

PLUS:pc