NOUVELLES

Angleterre - United et City restent sur leurs positions

13/01/2013 01:23 EST | Actualisé 15/03/2013 05:12 EDT

Manchester United et Manchester City sont restés sur leur positions, les rouges devançant les bleus de sept points, après avoir remporté dimanche les chocs de la 22e journée du Championnat d'Angleterre face à Liverpool (2-1) et Arsenal (2-0).

UNITED A SOUFFERT. Le leader a remporté l'ancien grand classique anglais grâce à des buts de Van Persie et de Vidic, contre un seul de Sturridge, mais les hommes d'Alex Ferguson ont souffert pour maîtriser la réaction des "Reds" dans la dernière demi-heure.

Malgré l'absence de Wayne Rooney, MU a largement dominé la première heure face à une équipe de Liverpool longtemps apathique. Van Persie a ouvert le score à la 19e minute d'une reprise de près, creusant ainsi l'écart en tête du classement des buteurs de la Premier League avec 17 unités.

Après deux jolies tentatives de Cleverley (41), de volée, et de Van Persie (45), d'une talonnade, les "Red Devils" ont vu leur supériorité récompensée à la 54e minute, avec un peu de réussite. Le capitaine Vidic, peut-être hors jeu, a marqué involontairement en déviant du visage une tête à bout portant d'Evra.

Au lieu de se laisser abattre, les "Reds" ont été piqués au vif par ce coup du sort. Entré à la pause pour la première fois en Premier League depuis son arrivée de Chelsea, Sturridge a relancé le suspense en reprenant un ballon repoussé par le gardien De Gea sur un bon tir de Gerrard (57).

On a vu alors un tout autre Liverpool, entreprenant et souvent dangereux avec un Luis Suarez dans la plupart des bons coups. Sturridge a raté une grosse occasion d'obtenir un point qui n'aurait pas été volé en plaçant un tir au-dessus à cinq minutes de la fin.

SUPERIORITE NUMERIQUE. Mis le dos au mur par le succès de MU qui le rejetait provisoirement à dix points, Manchester City a répondu en allant s'imposer 2 à 0 à l'Emirates Stadium dans un match qui a tourné dès la 10e minute au moment de l'exclusion de Koscielny, coupable d'avoir plaqué Dzeko dans la surface.

Certes, le Bosniaque a manqué le penalty accordé par la même occasion par l'arbitre, qui allait montrer un deuxième carton rouge au capitaine de City, Kompany, à un quart d'heure de la fin, mais City a profité de l'avantage numérique pour faire la différence avant la pause.

Milner a ouvert la marque d'une frappe puissante dans un angle fermé, au milieu d'une défense des "Gunners" beaucoup trop passive (21), puis Dzeko s'est rattrapé en reprenant à bout portant un ballon repoussé dans ses pieds par le gardien Szczesny, sur une tentative de Tevez (32).

Les "Citizens", diminués par les absences de Yaya Touré, parti à la CAN avec la Côte d'Ivoire, d'Agüero blessé et de Nasri suspendu, ont alors laissé venir les joueurs d'Arsène Wenger, qui avait dû titulariser Abou Diaby dès son retour à la compétition, trois mois après une blessure à la cuisse, en raison de l'indisponibilité d'Arteta, touché à l'entraînement.

Les "Gunners" se sont épuisés dans de vaines offensives sans se créer beaucoup d'occasions, à part une tête de Giroud au-dessus (72) et une tentative de Walcott repoussée sur la ligne par Lescott (90).

Arsenal reste sixième mais perd encore du terrain sur Tottenham, dernier qualifié pour la Ligue des champions avec six points d'avance sur son voisin.

fbx/bvo

PLUS:afp