NOUVELLES

USA: 2012 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée

08/01/2013 02:21 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT
Getty Images
Sydneysiders cool off at Manly beach in Sydney on January 8, 2013. Authorities warned New South Wales state faced one of the highest-risk fire days in its history, and temperatures rapidly climbed above 40 degrees Celsius (104 degrees Fahrenheit). AFP PHOTO/ MANAN VATSYAYANA (Photo credit should read MANAN VATSYAYANA/AFP/Getty Images)

WASHINGTON (AFP) - Les Etats-Unis --hors Alaska et Hawaï-- ont connu en 2012 l'année la plus chaude jamais enregistrée, a annoncé mardi l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Selon la NOAA, qui relève ces données depuis la fin du XIXe siècle, la température moyenne en 2012 a été de 12,94 degrés Celsius, soit 1,77 degré au-dessus de la température moyenne du 20e siècle et 0,55 degré de plus que la température moyenne en 1998, précédente année la plus chaude.

L'année 2012 a enregistré le quatrième hiver le plus clément dans les annales, ainsi que le second été le plus chaud et un automne durant lequel le mercure n'avait jamais été aussi haut, précise la NOAA.

Bien que les quatre derniers mois de 2012 n'ont pas enregistré une chaleur aussi inhabituelle que durant les huit premiers mois de l'année, les températures de septembre à décembre sont restées suffisamment élevées pour que l'année batte largement un record de chaleur.

Les précipitations moyennes aux Etats-Unis --toujours hors Alaska et Hawaï-- ont totalisé 67,4 centimètres en 2012, 6,53 cm sous la moyenne annuelle, faisant de 2012 la 15e année la plus sèche jamais enregistrée, a également indiqué la NOAA.

Enfin l'indice des phénomènes climatiques extrêmes a été le second plus élevé en 2012 dans les annales du pays.

Cet indice qui prend en compte les températures et les précipitations extrêmes ainsi que les ouragans tropicaux ayant touché terre, s'est situé l'an dernier à près de deux fois sa valeur moyenne et a atteint son deuxième niveau le plus élevé après 1998.