NOUVELLES

Le Canada reconsidère son aide à Haïti, veut une gestion plus efficace (PHOTOS)

04/01/2013 11:28 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST
AP
A woman walks in front of her thatched roof hut located along the shore as Tropical Storm Isaac approaches in Barahona, Dominican Republic, Friday, Aug. 24, 2012. Isaac strengthened slightly as it spun toward the Dominican Republic and Haiti, but seemed unlikely to gain enough steam early Friday to strike the island of Hispaniola as a hurricane. The storm's failure to gain the kind of strength in the Caribbean that forecasters initially projected made it more likely that Isaac won't become a hurricane until it enters the Gulf of Mexico, said Eric Blake, a forecaster with U.S. National Hurricane Center in Miami. (AP Photo/Ricardo Arduengo)

OTTAWA (AFP) - Le Canada s'interroge sur l'opportunité de continuer à aider Haïti et attend une gestion plus "efficace" permettant aux habitants du pays le plus pauvre de l'hémisphère nord "de se prendre en main", selon le ministre de la Coopération internationale.

L'enveloppe de quelques centaines de millions de dollars destinée à financer de nouveaux programmes de coopération dans le pays caribéen "est gelée pour le moment", a déclaré le ministre conservateur Julian Fantino dans un entretien au journal La Presse paru vendredi.

"Certains programmes" en cours continuent à être subventionnés "mais il n'y a pas de nouvelle initiative en ce moment. Et nous réfléchissons à ce que devrait être la prochaine étape", explique-t-il, près de trois ans après le séisme qui avait fait plus de 200 000 morts.

"Allons-nous nous occuper des problèmes (des Haïtiens) pour toujours ? Eux aussi doivent se prendre en main", assène M. Fantino.

Dans la foulée de la catastrophe naturelle, le gouvernement conservateur de Stephen Harper s'était engagé à verser 390 millions de dollars pour la reconstruction, faisant d'Ottawa l'un des principaux bailleurs de fonds du pays francophone.

En poste depuis le mois d'août, M. Fantino --ex-chef de la police provinciale de l'Ontario -- s'était rendu en Haïti fin novembre. Son jugement est sans appel: "Haïti est toujours en mauvais état", déclare-t-il à La Presse.

"A côté, en République dominicaine, (...) les choses vont beaucoup mieux. Allons-nous continuer à faire la même chose de la même manière en Haïti? Je ne pense pas! Parce que nous n'obtenons pas le progrès auquel les Canadiens sont en droit de s'attendre", indique-t-il au quotidien montréalais.

Le ministre canadien suggère de s'inspirer notamment de la gestion du ramassage des ordures: "Le taux de chômage est très élevé en Haïti. Il y a des centaines de milliers d'hommes et de femmes très capables qui pourraient s'impliquer et nettoyer. Il y a des déchets partout!"

INOLTRE SU HUFFPOST

Balade à Port-au-Prince