NOUVELLES

Hugo Chavez combat une déficience respiratoire, selon le gouvernement

03/01/2013 10:58 EST | Actualisé 05/03/2013 05:12 EST
AP
A woman holds up an image of Venezuela's President Hugo Chavez as people gather to pray for him at a church in Caracas, Venezuela, Monday, Dec. 31, 2012. Venezuela's President Hugo Chavez is confronting "new complications" due to a respiratory infection nearly three weeks after undergoing cancer surgery, his Vice President Nicolas Maduro said Sunday evening in Cuba as he visited the ailing leader for the first time since his operation. (AP Photo/Ariana Cubillos)

CARACAS, Venezuela - Le président du Venezuela Hugo Chavez reçoit des soins pour une «déficience respiratoire» issue de complications liées à une sévère infection pulmonaire, a annoncé un membre du gouvernement.

La déclaration tend à indiquer que la situation s'aggrave pour le chef d'État âgé de 58 ans, qui n'a pas été vu ni entendu depuis sa plus récente opération pour traiter un cancer, le 11 décembre dernier à Cuba.

«(M.) Chavez fait face à des complications issues d'une sévère infection pulmonaire. Cette infection a mené à une déficience respiratoire, qui nécessite... un respect rigoureux de son traitement médical», a déclaré le ministre de l'Information Ernesto Villegas, lisant une déclaration officielle, jeudi soir.

La déclaration soulève l'hypothèse que M. Chavez soit branché à un respirateur artificiel. Toutefois, le gouvernement n'a pas clarifié cette question et n'a donné aucun détail sur les traitements que reçoit le président.

Le gouvernement a exprimé sa confiance à l'endroit de l'équipe médicale de M. Chavez et condamné ce qu'il qualifie de «guerre psychologique» dans les médias internationaux au sujet de l'état de santé du président. Le gouvernement a demandé aux citoyens de ne pas tenir compte des rumeurs sur la condition de M. Chavez.

L'opposition au Venezuela a demandé que le gouvernement fournisse plus d'information sur l'état de santé de M. Chavez.

Depuis juin 2011, Hugo Chavez a subi quatre opérations pour un cancer pelvien non précisé. Il a également dû se soumettre à des traitements de chimiothérapie et de radiation.

En octobre, il a été réélu pour un mandat de six ans, mais deux mois plus tard, il annonçait que son cancer était réapparu.