Les Canadiens battus 5-1 par les Américains en demi-finale du championnat du monde de hockey junior (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:

OUFA, Russie - Le lock-out de la LNH a été payant pour l'équipe canadienne junior dans les championnats du monde du passé puisque cela lui a permis de rafler la médaille d'or.

Mais pas cette fois.

Le Canada avait été dominant en route vers le titre mondial, en 1995 et 2005, quand la LNH avait également mis ses joueurs en lock-out, et ainsi mis les meilleurs joueurs de 19 ans du pays à la disposition de l'équipe canadienne junior.

Cette fois, le bronze est le meilleur résultat que les joueurs canadiens pourront espérer, après s'être inclinés 5-1 devant les États-Unis en demi-finale, jeudi.

Les Américains et les Suédois, champions en titre, s'affronteront pour l'or, tandis que le Canada disputera le bronze à la Russie, samedi, à Oufa. Les Suédois ont défait les hôtes 3-2 en fusillade dans l'autre demi-finale.

Le Canada devra maintenant se consoler avec une autre quête, celle de prolonger sa série de médailles à ce tournoi pour une 15e année.

«Nous devons revenir à la maison avec une médaille, a affirmé le capitaine Ryan Nugent-Hopkins. Ce n'est pas celle-là que nous voulions, mais nous devons le faire pour notre pays.»

Le Canada a battu les États-Unis et la Russie en route vers la première place dans son groupe, en vertu d'une fiche de 4-0 à l'issue du tour préliminaire qui lui a procuré un laissez-passer jusqu'en demi-finale. Mais pour la deuxième année de suite, la formation canadienne a été incapable de profiter de cet avantage en s'inclinant en demi-finale.

«De voir ça arriver encore, ça brise le coeur», a commenté l'attaquant Mark Scheifele, qui en était à son deuxième Mondial.

La Fédération internationale de hockey sur glace va éliminer le laissez-passer à partir de 2014, ce qui signifie que le tournoi présentera quatre matchs des quarts de finale au lieu de deux.

Disputer les quarts de finale ne semble pas un obstacle à la médaille d'or. Trois des cinq derniers champions ont joué à ce stade de la compétition et les Américains pourraient faire de même cette année.

Menés par le rapide espoir des Flames de Calgary John Gaudreau et leur capitaine Jake McCabe, qui ont chacun réussi un doublé, les Américains ont eu le dessus sur les Canadiens dans les batailles individuelles pour la rondelle, tant en zone défensive qu'offensive, pendant 40 minutes. Ils ont ainsi pu se forger une avance de 4-0. Jim Vesey a inscrit l'autre but des États-Unis.

Contrairement à l'an dernier en demi-finale, quand le Canada avait été battu 6-5 par la Russie à Calgary après avoir marqué quatre buts en troisième période, cette équipe canadienne n'a pas effectué de remontée pour compliquer la tâche de ses adversaires.

Le but en désavantage numérique du Canadien Ty Rattie, tôt en troisième période, aurait pu créer l'étincelle recherchée, n'eut été du fait que Gaudreau a marqué son deuxième de match par la suite, et que le Canada ait écopé de deux pénalités mineures au cours des cinq dernières minutes de jeu.

«Nous avons le sentiment que notre préparation était bonne, a indiqué l'entraîneur canadien Steve Spott. Pourquoi nous étions à plat, c'est quelque chose que nous devrons examiner.

«Peut-être aurait-il fallu brasser la cage avant le match, mais c'est quelque chose que nous n'avions jamais fait jusqu'ici. Peut-être qu'avec le recul, c'est là une approche que nous aurions eu intérêt à modifier.»

Pour la troisième fois en quatre ans, le Canada a changé de gardien durant un match à un stade crucial du tournoi, bien qu'on ne puisse blâmer Malcolm Subban pour la défaite.

La défensive canadienne semblait complètement désorganisée devant lui à l'occasion du premier but des États-Unis, et elle a été poreuse lors des deux filets suivants. Après un quatrième but américain inscrit en seulement 16 tirs, Jordan Binnington a été délégué devant le filet canadien pour la première fois du tournoi et il a réussi 25 arrêts.

«Ça n'avait rien à voir avec Malcolm du tout, a déclaré Spott. Nous l'avons laissé en plan et les buts qu'ils ont marqués étaient des buts de qualité. (Le changement de gardien) avait pour but de donner une dose d'adrénaline à notre équipe.»

Même si Spott connaît bien le gardien américain John Gibson parce qu'il joue pour lui avec les Rangers de Kitchener, les joueurs canadiens n'ont pas réussi à trouver la solution face à lui. Gibson a réalisé 33 arrêts.

Malgré le lock-out et la présence de joueurs de premier plan au sein de l'équipe, les joueurs canadiens n'ont jamais tenu l'or pour acquis, selon Spott.

«Ce n'est pas notre droit divin de remporter l'or, a dit l'entraîneur. C'est un sport mondial maintenant.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Canada vs. U.S.
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

US defeats Canada 5-1 in World Junior Hockey semi-finals

Canada defeated 5-1 by US in World Junior Hockey Championship

Championnat junior de hockey : le Canada s'incline 5-1 en demi-finale

Humiliante défaite du Canada face aux Américains

Une leçon de hockey au mauvais moment

Ce seront les Américains

Autre chapitre de la rivalité CAN-USA