Huffpost Canada Quebec qc

Bye bye 2012 : impressionnant, drôle et efficace (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:

Si le Bye bye 2012 est véritablement le dernier concocté par Louis Morissette et ses troupes, comme le créateur l'a répété sur plusieurs tribunes au cours des derniers jours, l'équipe peut dire « mission accomplie » et passer le flambeau la tête haute. Le quintette de comédiens formé de Véronique Cloutier, Joël Legendre, Hélène Bourgeois-Leclerc, Michel Courtemanche et Morissette lui-même a offert, lundi soir, une revue fort efficace de la dernière année, drôle sans être trop caustique, remplie de clins d'œil savoureux, et qui devrait générer une relative unanimité dans l'opinion publique et critique.

Comme l'an dernier, le duo Les Satiriques a façonné un numéro d'ouverture à couper le souffle, dans lequel nos politiciens avaient revêtu les habits des super-héros du film The Avengers dans une satyre intitulée Les Adversers. Capitaine Solidaire (Amir Khadir), La femme qui n'a jamais thor (Pauline Marois), Grano Woman (Françoise David), l'Incroyable Hulk (François Legault dans le rôle de Gaétan Barrette) et l'Homme invisible (Jean-Martin Aussant, le vrai!) ont ainsi recréé la province « à feu, à sang et à pied » du printemps dernier, lorsque les Québécois n'étaient « pas full contents ». Un sombre Jean Charest observait le carnage du haut de sa fenêtre, secoué d'un rire diabolique. Bagarres épiques, édifices enflammés, voitures renversées : on n'avait certes pas assez de temps pour apprécier l'enfilade d'effets spéciaux qui prêtaient corps au sketch, et qui ont donné le ton à ce Bye bye visuellement irréprochable. Il faut lever bien haut notre chapeau aux réalisateurs de l'émission spéciale, qui ont habillé celle-ci d'un enrobage de grande qualité et toujours surprenant.

Et le contenant n'a pas primé sur le contenu. Plusieurs gags ont fait mouche et atteint la cible. Parmi les moments qui resteront gravés dans nos mémoires, notons la relecture du clip du succès musical de l'année, Gangnam Style, renommé Gabriel Nadeau Style. L'ancien porte-parole de la CLASSE a eu droit à un hommage tout en dérision, piloté par un Joël Legendre très ressemblant sous les traits du jeune leader. Même Xavier Dolan a fait une apparition dans la saynète (on se souvient que ce dernier avait déclaré trouver Gabriel Nadeau-Dubois sexy).

Les déboires de Gérald Tremblay, désigné comme Le Simpliste (recomposition du long-métrage The Artist), en ont certainement amusé plusieurs, tout comme ce portrait très exagéré du petit prophète Léo Bureau-Blouin, né, on le sait maintenant, de l'union entre Stéphan Bureau et Jocelyne Blouin. Comme on s'y attendait, Matricule 728 (incarnée par un Michel Courtemanche déchaîné) a passé un très mauvais quart d'heure, faisant irruption ici et là lorsqu'on ne l'attendait pas, et Patrice Lemieux, ce personnage de joueur de hockey au verbe coloré, s'est fait le porte-parole de tous les joueurs de la LNH forcés de rentrer chez eux à cause du lock-out dans l'organisation. Enfin, l'accueil réservé par le maire de Saguenay, Jean « Là Là » Tremblay, aux nouveaux arrivants passera certainement à l'histoire, tant les préjugés se succédaient à vive allure dans la bouche de la caricature. « Les immigrants, c'est comme n'importe quoi. Plus c'est rare, plus tu l'apprécies », a - entre autres énormités ! - déclaré le dirigeant de la ville.

Le texte se continue ci-dessous:

Close
Réactions Twitter
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Labeaume et LeBlanc

Si Véronique Cloutier avait fait écarquiller les yeux de la gent masculine avec son imitation de Lady Gaga au Bye bye 2010, cette fois, c'est dans la peau de Madonna que l'animatrice a fait valoir ses charmes, le temps d'un échange sur l'air de Give Me All Your Luvin' avec un Régis Labeaume très fier de ses accomplissements. Véro et Louis se sont aussi gentiment moqués d'eux-mêmes dans une parodie de la série Bref, très réussie, dans laquelle ils se sont demandé s'ils devaient traiter de leur mariage dans le Bye bye. Les « Clourissette » ont finalement laissé tomber l'idée. Cette seule portion, sous le prétexte de Bref, s'est avéré un formidable véhicule pour décocher plusieurs flèches, notamment à l'endroit de Geneviève Sabourin, de Mahée Paiement, de Denis Lévesque et d'Adam et Ève. Et c'est Lisa LeBlanc, la vraie, et la fausse, personnifiée par Hélène Bourgeois-Leclerc, qui ont accompagné le décompte menant à 2013, avec une réinterprétation du tube Aujourd'hui ma vie c'est d'la marde. Autre délicieux flash.

Évidemment, nul Bye bye n'est parfait. Quelques oublis et maillons faibles ont ponctué la revue, comme le pastiche de l'entrevue de Julie Snyder avec Céline Dion, qu'on aurait souhaité plus mordant. On déplore aussi le peu d'espace accordé aux volte-face de Pauline Marois depuis son arrivée au pouvoir; notre nouvelle première ministre, comme son prédécesseur, d'ailleurs, n'ont peut-être pas reçu tous les coups de gueule qu'ils méritaient dans l'heure et vingt qu'a duré le survol comique. Le segment sur L'Affaire Dumont, quoique bien pensé, s'étirait inutilement, et celui sur les 30 ans de Rock et Belles Oreilles n'était peut-être pas nécessaire, les célébrations entourant l'anniversaire du groupe ayant plutôt eu lieu à la fin de 2011. Mais, dans l'ensemble, l'au revoir télévisuel à 2012 s'est révélé franchement bon. Les acteurs ont tous donné d'excellentes performances et se sont démarqués chacun à leur façon, sans qu'aucun ne vole la vedette au profit des autres. Les téléspectateurs qui ne s'intéressent pas à la politique vont peut-être, encore une fois, décrier la récurrence du sujet, mais force est d'admettre que les hauts faits de l'actualité récente ne donnaient d'autre choix aux auteurs que de patauger dans ces eaux.

Le Bye bye 2012 sera présenté en rediffusion ce soir, 1er janvier, à 21h, sur les ondes de Radio-Canada et pourra être visionné sur TOU.TV à compter du 2 janvier. Une émission supplémentaire nous entraînant dans les coulisses de la production sera aussi diffusée le 2 janvier, à 21h.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Bye bye 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Bye Bye 2011: moins bon qu'en 2010|Richard Therrien

Bye Bye 2012 | Radio-Canada.ca

Critique - Bye Bye 2011: politiquement correct | Nouvelles | Télé ...

L'adieu au Bye Bye | Le Devoir

Bye bye 2012 : pas de controverse inutile, promet Louis Morissette

Le Bye Bye 2012 est déjà en ligne!

Le défi du Bye Bye 2012: résumer l'année en 90 minutes

«Ceci est mon dernier Bye bye» - Louis Morissette

Bye Bye 2012, bienvenue 2013!