OUFA, Russie - Le Canada a défait la Russie 4-1 pour compléter la phase de groupe avec une fiche parfaite de 4-0 et passer directement en demi-finales du Championnat mondial de hockey junior.

Dougie Hamilton, Mark Scheifele et Jonathan Drouin ont marqué pour les vainqueurs, tandis que le capitaine Ryan Nugent-Hopkins a récolté trois mentions d'assistance. Jonathan Huberdeau a complété le pointage avec un but dans un filet désert en fin de rencontre.

Le gardien Malcolm Subban a stoppé 21 tirs des Russes, récoltant sa quatrième victoire du tournoi. Seul Nikita Kucherov l'a déjoué.

Andrei Makarov n'a rien eu à se reprocher devant le filet des perdants, avec une performance de 44 arrêts.

Le Canada, premier du groupe B, affrontera maintenant le vainqueur du quart de finale opposant les États-Unis à la République tchèque, match disputé mercredi.

Champions en titre, les Suédois ont terminé au sommet du groupe A et affronteront quant à eux le gagnant du duel entre la Russie et la Suisse.

Le jour de repos additionnel que lui confère ce laissez-passer des quarts de finale est le bienvenu pour le Canada: l'équipe est à l'étranger depuis le 15 décembre, alors qu'elle a quitté Calgary pour la Finlande, où elle a joué quelques matchs préparatoires.

«Ça a été un travail ardu jusqu'ici, a déclaré l'entraîneur-chef, Steve Spott. Nous n'avons pas eu de jour de congé et avons beaucoup voyagé, traversant plusieurs fuseaux horaire. Nous apprécierons en équipe cette journée de congé et irons de l'avant par la suite.»

Ce match du 31 décembre était très attendu à Oufa. L'équipe hôtesse et le Canada sont les favoris du tournoi et les 8250 sièges de l'amphithéâtre étaient tous vendus pour ce match qui allait déterminer le premier rang du groupe.

«(Lundi) soir, nous étions nerveux, a admis Spott. On pouvait le sentir avant la rencontre et pour nous, c'est signe d'une bonne préparation.»

Une pénalité majeure de cinq minutes, imposée en première période à Valeri Nichushkin pour avoir plaqué par-derrière le défenseur Tyler Wotherspoon, s'est avérée la clé pour le Canada. Hamilton et Scheifele ont tous deux marqué pour procurer une avance de 2-0 aux visiteurs.

«Ça a été un moment-clé, a analysé Spott. Assurément une belle occasion de réduire au silence la foule très bruyante. D'obtenir un avantage numérique tôt dans la rencontre et d'en profiter comme nous l'avons fait, ça a été hors de tout doute le point tournant de ce match.»

Spott a déplacé Drouin, un patineur de 17 ans, sur le premier trio en compagnie de Nugent-Hopkins et de Scheifele pour la première fois dans le tournoi. L'attaquant des Mooseheads de Halifax, choisi joueur de la rencontre, a bien répondu à l'appel de son entraîneur, marquant un bien joli but en deuxième en logeant la rondelle entre la jambière de Makarov et le poteau après avoir contourné le filet.

Complet à l'avant

Pour la première fois du tournoi, le Canada a aussi pu compter sur 13 attaquants. Spécialiste des mises en jeu et du désavantage numérique, Boone Jenner est revenu au jeu après avoir purgé une suspension de trois matchs qu'on lui a imposée à la veille du tournoi, pour un geste commis en matchs préparatoires. J.C. Lipon est aussi revenu au jeu après avoir purgé un match de suspension contre les Américains, dimanche.

De pouvoir compter sur tous ses attaquants a rendu le Canada plus efficace en repli et lui a permis de donner un meilleur appui à ses défenseurs.

«De pouvoir compter sur tous ces attaquants (lundi) soir a permis à notre défense de garder plus petits les écarts et nous avions plus de jambes, a indiqué Spott. Nous avions de très, très bonnes jambes. Nous étions les premiers sur les rondelles libres.»