NOUVELLES

Facebook règle un "bug" sur son service de messages de bonne année

31/12/2012 05:03 EST | Actualisé 02/03/2013 05:12 EST
AP
FILE - In this Oct. 10, 2011 file photo, a magnifying glass is posed over a monitor displaying a Facebook page in Munich. Facebook is proposing to end its practice of letting users vote on changes to its privacy policies, though it will continue to let users comment on proposed updates. The world's biggest social media company said in a blog post Wednesday, Nov. 21, 2012, that its voting mechanism, which is triggered only if enough people comment on proposed changes, has become a system that emphasizes quantity of responses over quality of discussion. Users tend to leave one or two-word comments objecting to changes instead of more in-depth responses. (AP Photo/dapd, Joerg Koch, File)

Facebook a évité lundi une nouvelle gaffe sur la protection des données de ses utilisateurs en réglant une faille qui permettait d'intercepter des messages privés de bonne année envoyés en utilisant un service de "livraison à minuit".

Le service, qui permettait aux membres du réseau social de préparer leurs messages à l'avance pour qu'ils soient envoyés à leurs amis à l'arrivée de la nouvelle année, a été suspendu temporairement pour régler le problème, et remis en route lundi.

La faille avait été détectée par un blogueur basé au Royaume-Uni, Jack Jenkins, qui affirme désormais que "le bug a été réglé".

Facebook est régulièrement accusé de ne pas suffisamment protéger les données privées de ses membres.

Le nouvel incident intervient moins d'une semaine après que Randi Zuckerberg, la soeur de son patron, se soit elle-même fait prendre au piège des paramètres de confidentialité du réseau: une de ses photos de famille prise dans sa cuisine et sur laquelle figurait son frère, censée être privée, s'était retrouvée visible pour le grand public.