CALGARY - Les jours courts, sombres et froids peuvent affecter le moral de plusieurs Canadiens alors que le temps des fêtes cède sa place aux journées froides du mois de janvier.

Au même moment, les dépenses des fêtes se font sentir sur les cartes de crédit, ce qui a pour effet de décourager certaines personnes qui auraient bien besoin d'une petite escapade.

Mais avec un peu de prévoyance, de flexibilité et de bon «timing», les plages de sable blanc ne sont pas si hors de portée, après tout.

Le Mexique est la première destination pour les Canadiens, tandis que la République dominicaine et la Jamaïque gagnent également en popularité, selon une porte-parole de Flight Centre, Allison Wallace.

«C'est là que se trouve la demande c'est donc là que se trouveront vos meilleures options plutôt que hors des sentiers battus», dit-elle, en ajoutant le Mexique et la République dominicaine sont les meilleures destinations rapport qualité-prix.

«Hawaii n'a pas de forfait tout inclus tout compris et les billets d'avion à destination des îles des Caraïbes sont plus chers.»

Les vacances tropicales sont généralement plus coûteuses pendant la haute saison, c'est-à-dire entre Noël et la fin du mois d'avril, selon Sean Shannon du site Expedia.ca.

«C'est la loi de l'offre et de la demande, explique-t-il. Vous pouvez toujours mettre la main sur de bonnes offres en haute saison si vous prenez le temps de chercher les aubaines.»

Quand il s'agit d'attendre pour une aubaine de dernière minute ou de réserver des forfaits vacances plusieurs mois à l'avance, M. Shannon dit qu'il n'y a pas de règle d'or.

«Le jeu des réservations de dernière minute, surtout pendant la haute saison, c'est un peu comme jouer à la roulette. Vous pouvez jouer et gagner, ou bien perdre, dit-il. Je dis souvent aux gens que ça correspond à leur profil de risque.»

Mme Wallace croit que les réservations de dernière minute sont «extrêmement rares» pendant la haute saison et que c'est une bonne idée de profiter des bonus de réservation hâtive à la fin de l'été et à l'automne.

«Si vous savez que vous voyagerez pendant la haute saison, réservez à l'avance. Je recommande de le faire au moins trois ou six mois avant. Si les prix commencent à monter, c'est que le vol commence à se remplir», a-t-elle commenté.

Le regroupement d'un vol, les transferts, les repas, les boissons alcoolisées et l'hébergement dans un forfait tout-inclus est un excellent moyen d'économiser de l'argent, mais les voyageurs doivent s'assurer qu'ils comprennent ce qu'ils achètent réellement.

Les activités prévues sur le site du complexe hôtelier telles que la plongée sous-marine peuvent ne pas être inclues, prévient Mme Wallace. Les boissons, les pourboires et les transferts aériens peuvent également devenir «hors de contrôle» si l'on ne fait pas attention.

Mme Shannon affirme que ceux qui achètent les forfaits tout inclus devraient ne pas trop élever leurs attentes. Par exemple, le vin maison et la bière pourraient leur être servis au lieu d'une longue liste de boissons alcoolisées premium.

«Comme dans toute chose, il y a un compromis à faire là-dedans.»