Huffpost Canada Quebec qc

Les tendances technologiques de 2012 et celles qui s'annoncent en 2013

Publication: Mis à jour:
IPHONE 5 CHINA
AP

TORONTO - Une nouvelle année, un nouveau téléphone intelligent. En 2012, les partisans d'Apple ont été tentés non pas par un iPad, ou même deux, mais trois, incluant le plus récent au format réduit.

Research in Motion a bien failli lancer ses nouveaux téléphones pour finir l'année en beauté, mais a raté le coche.

De petits pas ont aussi été franchis pour inciter les consommateurs canadiens à utiliser le commerce électronique par téléphone mobile, alors que le visionnement de matériel vidéo numérique est devenu monnaie courante.

La Presse Canadienne a répertorié les grandes innovations technos de l'année qui continuent de se développer en amont, et celles qui ont échoué.

Apple aura de grands défis à relever en 2013

Les fabricants ont mis beaucoup de temps à mettre au point une tablette numérique qui s'apparenterait au iPad d'Apple, mais l'écart s'est grandement rétréci cette année avec les appareils Asus et Samsung.

Comme on l'avait prévu, Google a donné un grand coup contre le iPad mini en fixant le prix de détail suggéré de sa petite tablette Nexus 7 à 209 $. Lorsque le iPad mini a été lancé des mois plus tard, il paraissait cher à 329 $. Apple aura besoin de matériel et de logiciels qui changent la donne pour son prochain iPad, ou il risque de perdre une partie importante du marché des tablettes au profit de la concurrence, avec ses produits aussi efficaces mais moins chers.

Apple fait face à une menace similaire avec les téléphones intelligents. Les téléphones Google Android, moins chers, ont pris d'assaut le marché des téléphones bas de gamme, tandis que ses modèles plus luxueux rivalisent avec le iPhone. Les téléphones Windows ne sont pas encore devenus populaires mais se sont montrés prometteurs, et il reste à voir si RIM pourra reprendre sa place parmi les leaders de l'industrie mobile avec son nouveau système d'exploitation BB10.

Apple devra également se relever de la controverse Google Maps, qui a forcé la compagnie à admettre qu'elle avait fait une erreur en abandonnant l'application populaire sans avoir quelque chose d'aussi bien à offrir.

Croissance de la vidéo en ligne

Selon un sondage publié plus tôt cette année, un Canadien sur quatre passait plus de temps à regarder des vidéos en ligne qu'à la télévision; 16 pour cent des sondés ont indiqué passer autant de temps à consulter du contenu en ligne qu'à regarder la télé. Les Canadiens ont appris qu'il y avait beaucoup d'activité sur Internet, qu'il s'agisse de réseaux sociaux comme Facebook, de vidéos sur YouTube, d'épisodes de séries télé ou de films offerts sur des sites Internet ou sur Netflix.

Et selon un récent sondage commandé par le gouvernement fédéral, un Canadien sur trois télécharge ou visionne des vidéos en lecture continue («streaming»), et 12 pour cent ont déclaré le faire chaque jour ou une fois par semaine.

Le même sondage a indiqué que 48 pour cent des répondants possédaient un téléphone intelligent, et que 24 pour cent avaient une tablette sur laquelle ils pouvaient consulter une vidéo. Mais le coût demeure toutefois un obstacle au visionnement en ligne sur les téléphones cellulaires. En contrepartie, des cafés, des chaînes de restauration rapide et des aéroports ont commencé à offrir Internet sans fil permettant de capter une émission de télé ou des clips sur YouTube pour tuer le temps.

L'arrivée du portefeuille virtuel

Des habitués de Starbucks ont probablement remarqué des clients payant pour leur café ou boisson avec leur téléphone intelligent. C'est un des exemples populaires du portefeuille virtuel, où le pouvoir d'achat est logé sur le téléphone. L'application de paiement Starbucks est en fait un lien vers des crédits prépayés comme ceux inscrits sur une carte-cadeau.

Les appareils Apple les plus récents sont équipés de l'outil «Passbook», qui permet aux utilisateurs d'entreposer des copies électroniques de cartes d'embarquements pour les vols, des billets de cinéma et d'événements sportifs, de primes voyage et de coupons rabais.

L'achat en ligne mobile, par l'entremise de téléphones intelligents ou de tablettes, devrait aussi prendre de l'expansion l'an prochain, quoi que le secteur croît plutôt lentement au Canada. Un sondage commandé par Google et publié en mai suggère que seulement 20 pour cent des Canadiens ont déjà fait un achat sur un appareil mobile, et que seulement 16 pour cent croyaient augmenter le nombre de leurs achats par téléphone l'an prochain.

Une année à oublier pour Research in Motion

L'année à été longue pour ceux qui attendaient le système d'exploitation BB10 du fabricant Research in Motion, qui devrait être lancé le 31 janvier 2013 et représente le dernier espoir pour la compagnie canadienne de reprendre sa place dans le monde de la téléphonie mobile.

Ceux qui ont pu voir le téléphone en avant-première ont indiqué que RIM avait enfin mis au point un téléphone capable de rivaliser avec les iPhone et Android. Mais le peu d'applications amusantes et faciles à utiliser ne convaincra pas les usagers de délaisser Apple — on s'attend à ce que RIM se concentre de nouveau sur le marché des entreprises. De plus, les investisseurs ont vécu une année en montagnes russes avec des pertes en début d'année avant que les actions rebondissent à l'automne.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les 30 vidéos les plus drôles de 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction