MOSCOU - Le président russe Vladimir Poutine a signé vendredi un projet de loi interdisant l'adoption par des Américains d'enfants russes, moins de 24 heures après l'adoption du texte au Parlement.

Le projet de loi a suscité la colère d'Américains et de Russes qui estiment qu'une joute politique se fait au détriment de milliers d'enfants.

L'UNICEF évalue qu'il y a environ 740 000 enfants sans garde parentale en Russie, tandis que seulement 18 000 Russes sont en processus d'adoption.

La législation bloque aussi les processus d'adoption en cours de dizaines d'enfants russes par des familles américaines, les empêchant de quitter le pays.

Plus de 60 000 enfants russes ont été adoptés aux États-Unis au cours des deux dernières décennies. Les États-Unis sont la principale destination des enfants russes adoptés.

La mesure se veut une réplique à une loi ratifiée récemment par les États-Unis appelant à des sanctions contre des Russes jugés coupables de violations de droits humains.

Le président Poutine a soutenu que les autorités américaines n'avaient pas sévi contre des Américains soupçonnés de violences à l'endroit d'adoptés russes.