Huffpost Canada Quebec qc

La sélection féminine de soccer est l'Équipe de l'année de La Presse Canadienne

Publication: Mis à jour:
CANADA SOCCER BRONZE
AP

TORONTO - Les joueuses de l'équipe canadienne de soccer féminin ont établi un objectif élevé cette année, mais au bout du compte elles ont réussi bien plus que simplement remporter une médaille olympique.

Elles voulaient inspirer une génération de jeunes femmes afin qu'elles suivent leurs traces, et c'est ce qui est arrivé.

Les Canadiennes ont décroché une médaille de bronze aux JO de Londres — la première médaille olympique du Canada dans un sport d'équipe traditionnel depuis 1936 — au moyen d'une fougueuse prestation qui a gagné le coeur des amateurs de sport canadiens, et inspiré bien des petites filles à faire comme elles un jour.

L'exploit de la sélection canadienne de foot, survenu à la suite d'une année spectaculaire, lui a valu le titre d'équipe de l'année 2012 selon La Presse Canadienne, à la suite d'un scrutin réalisé auprès des directeurs des sports et des diffuseurs du pays.

«Les filles savaient, avant même d'entreprendre leur aventure, qu'elles allaient se dévouer entièrement à la cause, qui était d'amener ce pays à un autre niveau, a indiqué l'entraîneur de la sélection canadienne féminine, John Herdman. Ce n'était pas la médaille de bronze qui les motivait, c'était l'héritage qu'elles allaient se donner et laisser au pays. Certains trouveront que ce sont là des sentiments à l'eau de rose, mais ce n'était pas le cas.»

L'équipe a récolté 228 points, ainsi que la majorité des votes de première place (68), pour se sauver avec l'honneur qui a été décerné pour la première fois en 1966.

Les Argonauts de Toronto, champions de la Coupe Grey, ont pris le deuxième rang du scrutin avec 99 points, devant le huit masculin en aviron et l'équipe canadienne de hockey féminin — à égalité avec 43 points chacun — ainsi que l'équipe masculine de curling de Glenn Howard (41).

«La première médaille d'équipe du Canada à des Jeux olympiques d'été en 76 ans aurait pu facilement en être une d'or ou d'argent, a commenté Sean Rooney du journal The Medicine Hat News. Et pourtant, après avoir souffert la déception de leur défaite en demi-finale contre les États-Unis, les femmes canadiennes nous ont rendu fiers avec leur capacité de rebondir au moyen d'une excitante victoire dans le match pour la médaille de bronze».

«Ce sont leurs émotions et leur persévérance qui ont fait d'elles des héroïnes.»

Personne n'aurait pu prédire ce qui allait survenir à Londres, à l'occasion du plus grand événement sportif du monde.

Les Canadiennes venaient de connaître une démoralisante Coupe du monde en 2011, où elles ont terminé au tout dernier rang. Herdman a alors été embauché afin de recoller les morceaux. Le premier signe du virage qui a alors été entrepris est survenu lors des Jeux panaméricains, à l'automne 2011, quand le Canada a défait le Brésil dans la finale pour l'or.

À Londres, les Canadiennes ont assuré leur place en quarts de finale avec une nulle de 2-2 contre la Suède, puis elles ont vaincu les Britanniques 2-0. Cela a préparé la table pour leur duel de demi-finale contre leurs grandes rivales américaines.

Ensuite, lors d'un match qui restera l'un des plus mémorables dans l'histoire du soccer canadien, la capitaine Christine Sinclair a réussi un tour du chapeau au cours d'une défaite crève-coeur de 4-3 aux mains des États-Unis. Le résultat controversé a nécessité 123 minutes pour se régler et a mené à une suspension de quatre matchs imposée à Sinclair en raison d'un «incident» d'après-match.

Dans le match pour la médaille de bronze, Diana Matheson a marqué à la 92e minute pour fournir un dénouement inattendu à un match qui a vu la France dominer outrageusement une formation canadienne épuisée.

Et au cours d'une année qui a vu la sélection masculine de soccer s'écraser de manière spectaculaire en qualification pour la Coupe du monde, les femmes ont gagné une pléiade de nouveaux partisans à leur cause.

«Je crois que le programme féminin est plus qu'une affaire pour les filles, a lancé le président de l'Association canadienne de soccer, Victor Montagliani. Il y a tellement d'émotions qui sont rattachées à cette équipe. Ce n'est pas seulement Christine — l'équipe compte plusieurs joueuses de caractère.»

Les émotions ont continué d'être au rendez-vous ces quatre derniers mois, au retour de Londres, alors que les joueuses ont pu voir dans le visage de leurs partisans l'impact qu'elles ont eu dans leur vie.

«C'est quelque chose que nous avons toutes acceptées avec joie, et je crois que nous comprenons que c'est ça que nous voulions. Nous voulions ramener cette médaille, et nous voulions changer le visage du sport au Canada», a indiqué Sinclair, qui a reçu jeudi le trophée Bobbie-Rosenfeld remis à l'Athlète féminine canadienne de l'année selon La Presse Canadienne.

Sur le web

Soccer féminin - L'équipe canadienne de l'année

Le soccer féminin primé

L'équipe canadienne de l'année

Une année de football féminin

Sinclair athlète féminine de l'année