MONTRÉAL - Pour ses 75 ans, la pêche aux petits poissons des chenaux sur la rivière Sainte-Anne, en Mauricie, prend d'assaut les réseaux sociaux.

L'activité n'est pas jeune. Dès l’an 1000, les Iroquois rapportaient la présence du «poisson d'hiver» à l'endroit qui deviendra Trois-Rivières et dans le fleuve Saint-Laurent. Puis en 1938, Eugène Mailhot découvre le poulamon dans la rivière Sainte-Anne, après quoi «les premières cabanes ne tardèrent pas à s’installer», rapporte le site Web de l'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux.

Mais en 2013, explique le jeune président de l'Association, Steve Massicotte, l'activité n'est pas prête de prendre sa retraite. Fort d'une association avec MC Gilles, connu notamment pour son rôle de chroniqueur à l'émission Infoman, le Festival de la pêche aux petits poissons des chenaux s'affiche sur Twitter et Facebook pour promouvoir et partager ses histoires de pêche.

L'idée, explique M. Massicotte, est d'utiliser l'anniversaire de la populaire activité d'hiver de Sainte-Anne-de-la-Pérade comme un «tremplin pour les prochaines années».

Bob le Chef, les Respectables et MC Gilles, évidemment, sont de la programmation du festival. La barbe à papa et la tire d'érable aussi.

La saison prend son envol le 26 décembre, et l'Association s'affaire actuellement à parachever les installations électriques.

«Les chalets vont s'installer à partir du 26 décembre et le montage va continuer jusqu'au 28 ou 29 décembre», prévoit M. Massicotte.

«On attend une bonne saison. Le niveau de la rivière est excellent, le couvert de glace est sécurisé pour installer les chalets et en plus, à toutes les fins de semaine à partir du 19 janvier, il va se passer quelque chose sur la rivière.»

L'an dernier, la pêche au poulamon a attiré 80 000 visiteurs à Sainte-Anne-de-la-Pérade. L'Association en attend 100 000 cette année. Selon M. Massicotte, l'activité génère des revenus de 4 à 5 millions $ par an dans la région.

Loading Slideshow...
  • Le sapin de Noël du grand magasin Les Galeries Lafayette à Paris.

  • Un sapin illuminé à Nice, en France.

  • Des lumières de Noël suspendues dans une rue de Madrid, en Espagne.

  • Le sapin de Noël sur la Place rouge de Moscou, avec le magasin GUM.

  • Un sapin de Noël de 36 mètres de haut composé de branches de sapin à Stockholm, en Suède.

  • Les lumières de Noël décorant le palais du Belvédère à Vienne, en Autriche.

  • Un marché de Noël décoré devant la mairie de Vienne, en Autriche.

  • Une décoration de Noël abstraite sur la Grand-Place de Bruxelles.

  • Une décoration de Noël abstraite sur la Grand-Place de Bruxelles.

  • Une illumination de Noël sur la Grand-Place de Bruxelles.

  • Le sapin de Noël sur la Place du Dôme, à Milan.

  • Des feux d'artifices durant l'inauguration d'un sapin de Noël géant et... flottant, au lagon Rodrigo de Freitas, à Rio de Janeiro au Brésil.

  • Les décorations devant le Rockefeller Center, après la cérémonie des illuminations, à New York.

  • Le sapin de Noël du Rockefeller Center à New York.

  • Des décorations sont accrochées sur les sapins de Noël devant un hôtel à Pékin, en Chine.

  • Un énorme sapin de Noël est installé sur la Place rouge, du côté de la Cathédrale Saint-Basile à Moscou, en Russie.

  • Les décorations traditionnelles de Noël devant la cathédrale Sainte-Marie (centre droit) et l'église Saint-Séverin (centre gauche) à Erfurt, en Allemagne. On peut voir aussi le marché de Noël.

  • Le sapin de Noël devant la cathédrale de Vilnius.

  • De jeunes enfants allument des bougies devant une sculpture de glace dans le jardin de l'hôtel du Prince Takanawa à Tokyo, au Japon.

  • Les illuminations du grand magasin Harvey Nichols dans le quartier de Knightsbridge à Londres.

  • Un énorme sapin de Noël est assemblé devant le Palais Royal de Varsovie, en Pologne.

  • Des décorations de Noël sur une maison près de Stansstad, en Suisse.

  • Un sapin de Noël durant la célèbre parade de Noël au parc Disney, en Floride.