NOUVELLES

États-Unis: des patients exposés à l'hépatite C n'ont toujours pas été testés

22/12/2012 04:48 EST | Actualisé 21/02/2013 05:12 EST

CONCORD, États-Unis - Presque la moitié des patients américains à qui l'on a recommandé cet été de se faire tester pour l'hépatite C après qu'un technicien médical eut été accusé d'infecter des patients avec des seringues souillées n'ont toujours pas subi de tests, ont indiqué à l'Associated Press des sources hospitalières et médicales.

Le technicien, David Kwiatkowski, est accusé d'avoir volé des anti-douleur de l'hôpital Exeter du New Hampshire et de les avoir remplacés avec des seringues contaminées par son sang. Trente-deux personnes au New Hampshire ont reçu le diagnostic d'avoir été contaminées avec la même souche d'hépatite C que lui, de même que six au Kansas, cinq au Maryland et une personne en Pennsylvanie.

Kwiatkowski a plaidé non coupable à des accusations liées à la drogue.

Les responsables médicaux ont indiqué que 3700 personnes n'ont toujours pas été testées.

PLUS:pc