NOUVELLES

Italie - La Juventus bat Cagliari de justesse

21/12/2012 05:01 EST | Actualisé 20/02/2013 05:12 EST

La Juventus Turin a décroché dans le temps additionnel la victoire contre Cagliari (3-1), vendredi à Parme, et a assuré son avance en tête du championnat d'Italie en attendant les autres matches de la 18e journée, samedi.

Elle prend dix longueurs d'avance sur l'Inter Milan (2e), qui reçoit le Genoa (11h30 GMT).

La Juve a été sauvée par un doublé d'Alessandro Matri (75, 90+2), auteur jusqu'ici d'une saison de cauchemar et qui s'est réveillé contre son ancien club, après être entré pour la dernière demi-heure.

Mirko Vucinic a embelli le score dans les derniers instants (90+5).

"Il y a longtemps que j'attendais ce moment, quand tu ne marques pas le moral descend, mais j'y ai toujours cru", a dit Matri à Sky Sport. Le buteur n'avait plus marqué depuis le 29 septembre et raté d'énormes occasions.

Les Sardes ont ouvert le score sur un penalty en pleine lucarne de Mauricio Pinilla, après une faute d'un autre Colombien, Arturo Vidal sur Marco Sau (16).

Puis le match s'est envenimé après plusieurs décisions discutables du quintet arbitral, et Cagliari a joué la dernière demi-heure à dix.

La Juve a frappé coup sur coup les montants par Leonardo Bonucci puis Matri, et sur la troisième tentative, Kwadwo Asamoah a été poussé par Radja Nainggolan au moment de frapper, action qui valait sûrement penalty. Quelques minutes plus tard Antonio Damato a exclu Davide Astori (65) en lui donnant un second avertissement pour un contact qui semblait bien léger avec Sebastian Giovinco sur les ralentis.

Les "Bianconeri" ont fait le siège du but de Cagliari et Sebastian Giovinco a obtenu un penalty généreux pour un petit contact de Dario Del Fabro. Mais Vidal l'a tiré dans les nuages (73), le troisième penalty raté cette saison par la Juve sur six tentatives.

Matri a d'abord égalisé en reprenant un ballon difficilement repoussé par Michael Agazzi sur une frappe de Vucinic.

Agazzi a aussi réussi un arrêt fantastique sur une tête plongeante d'Asamoah (89), mais s'est incliné devant Matri, après une passe décisive involontaire de Vidal contrant un dégagement de la défense.

Effondré, Cagliari n'avait plus la force de s'opposer au but final de Vucinic.

eba/alh

PLUS:afp