RIM dévoilera ses résultats du T3 jeudi soir, après la fermeture des marchés

Publication: Mis à jour:
PENTAGON BLACKBERRY
AP

TORONTO - Research In Motion (TSX:RIM) a surpassé les attentes des analystes en dévoilant ses plus récents résultats financiers, jeudi, alors que l'entreprise se prépare au lancement — crucial pour son avenir — des téléphones intelligents et du système d'exploitation BlackBerry 10.

L'entreprise de Waterloo, en Ontario, a annoncé avoir enregistré un bénéfice net de 9 millions $, ou deux cents par action, au cours du troisième trimestre, en baisse par rapport à celui de 265 millions $, ou 51 cents par action, de la même période il y a un an.

Les revenus de RIM ont totalisé 2,73 milliards $ lors de la période de trois mois terminée le 1er décembre, contre 5,17 milliards $ un an auparavant.

Sur une base ajustée, RIM a perdu au troisième trimestre 114 millions $, ou 22 cents par action.

Les analystes s'attendaient à une perte trimestrielle ajustée de 32 cents par action sur des revenus de 2,6 milliards $.

La situation de trésorerie de la société s'est également améliorée, à plus de 2,9 milliards $.

Lors des transactions menées à Wall Street une fois les marchés fermés, jeudi, les actions de RIM (Nasdaq:RIMM) affichaient une hausse de 1,17 $ US, ou 8,29 pour cent, à 15,29 $ US.

Le lancement des nouveaux appareils intelligents verra RIM entreprendre les mois les plus importants de son histoire, mois qui détermineront si la société survivra sous sa forme actuelle.

L'entreprise a livré 6,9 millions de téléphones intelligents BlackBerry au cours du trimestre, en plus de 255 000 tablettes électroniques PlayBook, tandis que sa base d'abonnés a rétréci à 79 millions, contre 80 millions au deuxième trimestre.

«La diminution du nombre d'abonnés a été une surprise. Nous pensions que la solidité des marchés émergents aiderait probablement à maintenir ce nombre à son niveau, alors le fait qu'il ait glissé (...) est significatif», a affirmé Bill Kreher, analyste des questions technologiques au sein de la firme de services financiers Edward Jones.

Cette année, RIM a vu sa part du marché nord-américain chuter de façon dramatique à quelque quatre pour cent, alors que le BlackBerry a perdu du terrain face au iPhone d'Apple et au Galaxy S3 de Samsung.

Et tandis que d'autres entreprises lançaient de nouveaux produits, RIM a dû reporter à 2013 le lancement de son système d'exploitation BlackBerry 10 et de ses nouveaux téléphones, ce qui lui a fait rater les très importantes périodes du retour en classe et des achats des fêtes de fin d'année.

L'entreprise a en outre procédé à de sérieuses réductions à tous les niveaux, ayant fermé diverses installations, mis un terme à ses relations avec certains fabricants et annoncé son intention de mettre à pied 5000 employés dans le monde entier dans le but d'épargner 1 milliard $ avant la fin de son exercice fiscal.

Sur le web

RIM dévoilera ses résultats ce jeudi soir

Un autre trimestre critique pour RIM

Sur LesAffaires.com cette semaine: RIM se fait éjecter, Transat se ...

2012: la révolution de l'informatique mobile

UN AN DE HI TECH

Smartphones : l'hégémonie de Samsung

RIM : réveil payant !

Sony fonde ses espoirs sur les smartphones Xperia