Huffpost Canada Quebec qc

Assurance-emploi : l'opposition à la réforme ne faiblit pas dans la Péninsule acadienne

Publication: Mis à jour:
RECHERCHE EMPLOI
Une femme à la recherche d'emploi (Archives) | Radio-Canada.ca

Des travailleurs qui s'opposent à la réforme de l'assurance-emploi ont manifesté, jeudi, dans les bureaux de Service Canada à Tracadie-Sheila, au Nouveau-Brunswick. Près de 300 manifestants ont investi les bureaux durant une grande partie de la journée.

Ils ont dénoncé la réforme qui entrera en vigueur le 6 janvier. La mesure qui forcera les prestataires à intensifier leur recherche d'emploi a été particulièrement décriée.

Selon les manifestants, ils seront forcés de payer des frais de déplacement inutilement parce que les emplois sont de toute façon très rares dans la Péninsule acadienne.

Ces manifestants n'ont pas digéré que le gouvernement fédéral adopte le projet de loi C-38 en janvier.

Une dirigeante des manifestants, Alma Breau-Thibodeau, s'est toutefois dite rassurée après un entretien téléphonique avec une fonctionnaire du ministère des Ressources humaines à Ottawa.

Selon Mme Breau-Thibodeau, son interlocutrice a expliqué que les travailleurs de la Péninsule acadienne ne seront pas pénalisés même si leur recherche d'emploi n'est pas aussi intensive que celle prévue dans la réforme, car un grand nombre d'emplois dans la région sont saisonniers.

« Je lui ai même fait répéter trois fois. Tu me le jures qu'on ne sera pas coupés de notre assurance-emploi, elle a dit non, parce qu'il n'y a pas d'ouvrage dans la Péninsule acadienne. Il n'y en a pas. » - Alma Breau-Thibodeau

En fin de journée, la ministre Diane Finley émet finalement une déclaration publique assurant que : « la situation personnelle de chaque prestataire continuera d'être prise en considération. »