INSTAGRAM - Finalement, l'indignation des internautes n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Quelques jours après l'annonce du changement de ses règles de confidentialité, l'application de partage de photos Instagram a répondu aux milliers de plaintes déposées sur les réseaux sociaux.

Et la société se veut rassurante: "Pour être clair: ce n'est pas dans nos intentions de vendre vos photos", affirme-t-elle sur son blog. Voilà qui est dit.

Car c'était la principale peur des internautes, après l'annonce le 16 décembre d'une modification des règles d'Instagram, qui va lui permettre de partager les données qu'elle recueille sur ses utilisateurs avec celles obtenues par sa maison mère, Facebook.

Et dans cette annonce, un passage en particulier avait indigné nombre d'utilisateurs de l'application:

"Vous acceptez qu'une entreprise ou toute autre entité puisse nous payer pour afficher votre nom d'utilisateur (...) et vos photos en lien avec des contenus publicitaires ou sponsorisés, sans que cela vous donne droit à une compensation."

Dans un billet intitulé "Merci, nous vous écoutons" et publié dans la nuit de mardi à mercredi 19 décembre, la direction d'Instagram annonce qu'après avoir lu les doléances des internautes, la société va "modifier quelques parties des termes utilisées pour que ce qui va arriver à vos photos soit plus clair".

Trois points sont concernés par ces changements, la publicité sur Instagram (et donc le fait de vendre les photos), les droits des auteurs sur leurs photos et les règles de vie privée.

"Nous ne vendrons pas vos photos"

Il faut le rappeler, Instagram n'est pas une association à but non lucratif mais un business. "La publicité est une des nombreuses façons pour Instagram de devenir rentable", précise l'article. Ainsi, Instagram aurait en réalité voulu communiquer sur ce qu'ils souhaitent expérimenter "en termes de publicités innovantes adaptées à Instagram". Mais de préciser que ce principe a été mal interprété par les utilisateurs, qui ont cru qu'Instagram voulait vendre ses photos.

Instagram précise ne pas avoir "l'intention de vendre vos photos". Et de donner un exemple de ce que pourrait être ces publicités adaptées à Instagram. "Si une société sur Instagram veut faire de la publicité pour son compte, Instagram peut la mettre en avant d'une certaine manière. Pour que cette publicité soit efficace, il serait intéressant que vous puissiez voir qui de vos amis suivent déjà cette société". Pour se faire, certaines informations, comme le fait que vous suivez cette société, ou comme votre photo de profil, pourraient être utilisées.

Ca ne vous rappelle rien? C'est exactement ce que fait Facebook depuis des années, comme nous vous le rappelions dans notre article mardi. Il n'y a donc pas de "vente" de photos au sens propre, mais simplement l'utilisation de votre image dans le cadre d'une promotion (sur Instagram) d'une marque.

Instagram précise d'ailleurs ne pas avoir de "plan" avec l'idée d'intégrer les photos des utilisateurs dans des publicités. La société va donc réécrire le texte pour qu'il soit plus clair sur ce point.

Lire aussi » Instagram: Facebook s'offre le droit de vendre vos photos, mais ça n'a rien de neuf

Pas de changements sur la vie privée ou la propriété des photos

Instagram précise ensuite que "les utilisateurs possèdent leurs photos et qu'Instagram ne réclame aucun droit sur vos photos", expliquant que "rien à ce propos n'a changé".

De même, concernant la vie privée, la société précise que "rien n'a changé concernant qui peut voir vos photos". Si les utilisateurs utilisent la fonction "privée" sur certaines de leurs photos, seuls les personnes autorisées pourront les voir.

Loading Slideshow...
  • Lady Gaga

  • Bar Refaeli

  • Miranda Kerr

  • Miley Cyrus

  • Aubrey O'Day

  • Lindsay Lohan

  • Stephanie Rice

  • Heidi Klum

  • Lisa Rinna

  • Demi Moore

  • Lauren Pietra

  • Rihanna

  • Emmy Rossum

  • Adrienne Curry

  • Kim Kardashian

  • Jenelle Evans

  • Pauly D

  • Jordin Sparks

  • Jennifer Love Hewitt

  • Cassie