MONTRÉAL - Bombardier Aéronautique a mis à pied près de 100 employés cet automne dans le cadre d'un programme de réduction des dépenses.

Les licenciements ont été effectués dans la région de Montréal et dans les autres installations de l'avionneur québécois, situées à Toronto, Wichita (Kansas) et Belfast (Irlande du Nord), a indiqué mercredi une porte-parole de l'entreprise, Sylvie Gauthier, au cours d'un entretien téléphonique.

Quelque 130 consultants en technologies de l'information (TI) ont aussi été remerciés, principalement dans la région de Montréal, a ajouté Mme Gauthier.

De plus, à la demande de l'entreprise, une centaine d'employés du service des TI ont accepté de prolonger leurs vacances de Noël à leurs frais, a confirmé la porte-parole.

Rappelons qu'en septembre, la division aéronautique de Bombardier (TSX:BBD.B) avait annoncé une réduction de certaines dépenses jugées non essentielles comme les voyages d'affaires, les séances de formation et les partys de Noël.

Depuis le début de l'année, Bombardier Aéronautique investit lourdement dans le développement de ses nouveaux appareils CSeries, Learjet 85 ainsi que Global 7000 et 8000. L'avionneur pensait pouvoir financer ces investissements à même ses flux de trésorerie disponibles, mais ceux-ci ont été moins élevés que prévu en raison d'une baisse des commandes qui a entraîné une diminution des avances versées par les clients.

Bombardier Aéronautique compte environ 35 000 employés dans le monde. L'entreprise a tenu à préciser mercredi qu'elle avait actuellement 1400 postes à pourvoir, dont environ 700 dans la région montréalaise.

L'action de Bombardier a pris mercredi 2 cents pour clôturer à 3,57 $, à la Bourse de Toronto.