NOUVELLES
18/12/2012 10:26 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Tuerie de Newton: Cerberus va se séparer du fabricant d'armes Freedom Group

Le fonds d'investissement américain Cerberus a annoncé mardi qu'il allait se séparer de sa participation dans le fabricant d'armes Freedom Group, invoquant la tuerie de la semaine dernière dans une école primaire qui a relancé le débat national sur les armes.

"Nous avons décidé de nous engager dans une procédure formelle pour vendre notre investissement dans Freedom Group", indique le fonds dans un communiqué, où il se dit "choqué et très attristé" par la tuerie, qui a fait 26 morts dont 20 enfants dans l'école primaire de Sandy Hook à Newtown (Connecticut).

Freedom Group détient notamment Bushmaster, qui fabrique l'arme principalement utilisée lors de la tuerie, ainsi que Remington.

"Il est devenu apparent que la tragédie de (l'école primaire de) Sandy Hook a été un tournant, qui a amené le débat national sur le contrôle des armes à un niveau sans précédent", explique Cerberus.

"Nous sommes des investisseurs, pas des hommes d'Etat ou des législateurs", souligne-t-il.

"Ce n'est pas notre rôle de prendre position, ou de tenter de créer ou d'influencer le débat politique sur le contrôle des armes. C'est le travail de nos législateurs fédéraux et dans les Etats. Il y a, toutefois, des mesures que nous pouvons prendre en tant qu'entreprise", poursuit-il.

Sortir du capital de Freedom Group "nous permet de remplir nos obligations envers les investisseurs qui nous ont confié leurs intérêts sans être entraînés dans le débat national", conclut Cerberus.

Le prix des actions des fabricants d'armes à feu était en baisse mardi, pour le deuxième jour consécutif, à la Bourse de New York.

pmh/soe/sl/are

PLUS:afp