NOUVELLES
18/12/2012 11:26 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Québec: la police démantèle un réseau de voleurs de sirop d'érable

La police québécoise a procédé mardi à trois arrestations de voleurs et receleurs présumés de sirop d'érable au terme d'une investigation qui a conduit les enquêteurs dans les provinces voisines et aux Etats-Unis pour traquer un butin estimé à 20 millions de dollars.

Environ 5.000 tonnes de sirop avaient été dérobées fin août dans un entrepôt situé à Saint-Louis-de-Blandford, à environ 150 km au nord-est de Montréal.

Après des perquisitions menées dans les provinces du Nouveau-Brunswick (côte atlantique) et d'Ontario (centre), ainsi que "dans le Nord des Etats-Unis", trois suspects ont été interpellés mardi matin et seront présentés dans la journée à un juge, a indiqué la Sûreté du Québec dans un communiqué.

Ils doivent répondre aux accusations "de complot en vue de vol, vol, recel et fraude", selon la police provinciale qui précise que cinq autres Québécois sont encore "recherchés activement".

La police, qui a interrogé près de 300 personnes au cours de l'enquête, a annoncé avoir retrouvé les deux-tiers du butin, soit environ 3.400 tonnes de sirop ambré.

Produit à partir de la sève brute d'érable, le liquide doré et très sucré, populaire surtout en Amérique du Nord, est fabriqué principalement au Québec, appelé parfois "l'Arabie saoudite du sirop d'érable". Mais il existe aussi de gros producteurs dans les provinces voisines, dont le Nouveau-Brunswick.

Le dernier hiver ayant été plus chaud qu'à l'accoutumée, la production a été moindre, surtout dans les Etats américains de Nouvelle-Angleterre (nord-est), ce qui a entraîné une hausse des cours.

Des rumeurs avaient évoqué début novembre une piste dans le Vermont, à la frontière sud du Québec, mais la Sûreté du Québec avait refusé de commenter l'affaire. Selon les informations de l'hebdomadaire agricole "La Terre de chez nous", les autorités américaines auraient refusé que les policiers saisissent le sirop retrouvé car cela "fragiliserait les entreprises américaines".

Sans détailler la dimension américaine de ce vol du siècle, la police souligne que des agents fédéraux de l'ICE (Immigration and Customs Enforcement, agence américaine en charge du contrôle des frontières) ont participé à l'enquête.

sab/via/bdx

PLUS:afp