NOUVELLES
18/12/2012 12:02 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Nouveaux projets de colonisation à Jérusalem-Est malgré les critiques (ONG)

Les autorités israéliennes sont sur le point d'approuver de nouveaux projets de construction massifs dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est occupée, malgré les critiques internationales, a indiqué mardi une association anti-colonisation israélienne.

Israël considère Jérusalem comme sa capitale "unifiée et indivisible". Mais la communauté internationale ne reconnaît pas l'annexion en 1967 de la partie orientale de Jérusalem, où les Palestiniens veulent établir la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

"Deux projets prévoyant la construction de 549 et 813 logements dans le quartier de Givat Hamatos doivent être examinés aujourd'hui (mardi) par la commission de planification du district de Jérusalem", a déclaré à l'AFP Hagit Ofran, spécialiste du dossier des colonies au groupe La Paix Maintenant.

Mercredi, les autorités municipales doivent donner leur approbation finale à un autre projet de construction de 2.610 logements à Givat Hamatos (sud de Jérusalem), pour lequel des appels d'offres devraient être publiés dans les prochains mois, a-t-elle ajouté.

Le lendemain, la commission de planification discutera de la construction de 1.100 logements supplémentaires dans le quartier de colonisation de Gilo (sud) et se retrouvera le 7 janvier pour étudier la mise en chantier d'un millier de chambres d'hôtel à Givat Hamatos, a précisé Mme Ofran.

Lundi déjà, le ministère israélien de l'Intérieur a donné son feu vert à la construction de 1.500 logements à Ramat Shlomo, un quartier de colonisation à Jérusalem-Est, relançant un projet déjà condamné par les Etats-Unis en 2010.

Ces annonces surviennent alors qu'Israël a essuyé une vague de critiques internationales pour sa décision de relancer un autre projet de colonisation dans le secteur "E1", près de Jérusalem, à titre de sanction contre l'accession en novembre de la Palestine au statut d'Etat observateur à l'ONU.

En pleine campagne électorale avant le scrutin du 22 janvier, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réaffirmé mardi que Jérusalem était "la capitale éternelle de l'Etat d'Israël et nous continuerons à y construire".

"L'unité de Jérusalem fait l'objet d'un consensus national", a-t-il dit lors d'un déplacement à Acre (nord-ouest), selon un communiqué de son bureau.

Gelé depuis 2005 sous pressions américaines, le projet "E1" qui relierait la colonie de Maalé Adoumim en Cisjordanie à des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est compromettant la viabilité d'un futur Etat palestinien.

Quelque 340.000 Israéliens habitent dans des colonies de Cisjordanie et 200.000 dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est où vivent plus de 270.000 Palestiniens.

L'Autorité palestinienne exige pour reprendre les négociations de paix, interrompues depuis deux ans, qu'Israël cesse la colonisation notamment mais l'Etat hébreu refuse toute condition à leur relance.

ChW-jjm/sst/agr/tp

PLUS:afp