NOUVELLES
18/12/2012 04:17 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Coupe du monde - Madonna di Campiglio: Hirscher est bien un grand

L'Autrichien Marcel Hirscher a inscrit son nom au slalom nocturne de Madonna di Campiglio, sa 14e victoire mardi en Coupe du monde de ski alpin, sur une piste qui a vu les plus grands s'imposer, notamment le Suédois Ingemar Stenmark.

Pour le retour du grand cirque blanc dans la localité du Trentin, sept ans après le succès de l'Italien Giorgio Rocca, Hirscher a été digne de ses prestigieux prédécesseurs.

Clin d'oeil à l'histoire, le Salzbourgeois a aligné un 7e podium, pour deux victoires, sur sept épreuves techniques disputées cette saison, égalant le record de l'Italien Alberto Tomba lors de l'exercice 1991-1992. L'Emilien, présent dans le parterre, avait gagné trois fois sur le Canalone Miramonti.

Hirscher n'a pas fait les choses à moitié, dominant les deux manches, la 1re très tournante sur la glace, la seconde plus directe.

Les écarts sont conséquents: le champion d'Annaberg a devancé l'Allemand Felix Neureuther et le Japonais Naoki Yuasa de 1 sec 67/100e et 2 sec 28/100e.

"J'ai beaucoup risqué. Je tiens à féliciter Noaki Yuasa. C'est un vrai combattant, c'est admirable ce qu'il a fait. Mais bien sûr, je me devais d'accélérer encore en deuxième manche. J'avais entendu que Felix était le plus rapide. En ce moment, ça fonctionne très bien", s'est exclamé le vainqueur.

Grâce à ce festival sur la glace, Hirscher revient à 54 points du Norvégien Aksel Lund Svindal, absent à Madonna di Campiglio, au classement général de la Coupe du monde.

Pour son grand retour sur le circuit majeur, le champion du monde Jean-Baptiste Grange, 15e à l'issue du premier parcours, a rétrogradé à la 21e place au final. Le Savoyard avait été opéré une deuxième fois au genou droit fin mars.

Avec trois représentants dans les "cinq" à l'issue de la première manche, la Squadra est pourtant absente des places qui comptent. Manfred Mölgg a échoué à 24/100e de Yuasa, qui a décroché pour sa part son premier podium. Cristian Deville et le champion olympique Giuliano Razzoli ont été éliminés sur le second parcours, alors qu'ils luttaient pour le podium.

Cela faisait six ans qu'un Japonais n'était pas monté sur la "boîte", depuis le slalomeur Akira Sasaki, 2e chez lui à Shigakogen.

Le jeune Français Alexis Pinturault, lauréat du slalom de Val d'Isère il y a dix jours, avait enfourché en première manche.

asc/gv/mam

PLUS:afp