Huffpost Canada Quebec qc

Présence de Trudeau: un commanditaire d'une conférence islamique se désiste

Publication: Mis à jour:
Justin Trudeau.
Justin Trudeau.

TORONTO - Les critiques envers la présence annoncée de Justin Trudeau à une conférence islamique ont poussé un des commanditaires de l'événement à se retirer parce que l'attention donnée à la conférence a fait la lumière sur le fait que ce commanditaire avait perdu son statut d'organisme charitable.

Les organisateurs de la conférence «Reviving the Islamic Spirit» — Faire revivre l'esprit islamique — ont indiqué que l'organisme IRFAN-Canada avait pris la décision de se retirer après que le candidat libéral ait été critiqué pour sa présence à l'événement.

L'Agence de revenu du Canada a enlevé à IRFAN son statut d'organisme de charité en 2011 pour avoir prétendument utilisé du financement trompeur pour envoyer près de 15 millions $ en dons à des organismes liés au Hamas, un groupe islamique militant.

IRFAN nie avoir mal agi et conteste cette décision. L'avocat du groupe a indiqué qu'il se retirait de la conférence pour éviter d'attiser la controverse.

Certains groupes juifs et des médias ont soulevé des préoccupations la semaine dernière quant à la participation de M. Trudeau à une conférence commanditée par IRFAN.

M. Trudeau a rejeté les questions sur le fait qu'il fera un discours à cette conférence le 22 décembre. Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait de la controverse, il a dit qu'il ne partageait pas les préoccupations de ceux qui le critiquaient et les a accusés de faire de la désinformation.

«La plupart des organisateurs sont de jeunes musulmans qui essaient de combler le fossé entre la réalité des Canadiens musulmans et le reste du Canada et je suis très fier de pouvoir contribuer», s'est défendu M. Trudeau.

Naseer Syed, un avocat qui représente IRFAN, a souligné dimanche que le groupe avait été injustement critiqué.

Il a dit qu'il était malheureux que la controverse au sujet de la participation de M. Trudeau à la conférence attire l'attention sur la dispute entre IRFAN et l'Agence du revenu. C'est ce qui a poussé le groupe à se retirer de la conférence pour éviter davantage de controverse, a-t-il expliqué.

Les allégations concernant le Hamas induisent en erreur, a-t-il ajouté, soutenant que l'organisme sans but lucratif envoyait des fournitures médicales et de l'argent aux gens dans le besoin par l'entreprise d'organismes charitables locaux reconnus.

Une porte-parole de la conférence, Farhia Ahmed, a dit qu'elle espérait que le dossier ne deviendrait pas un élément de distraction.

Elle a précisé que la conférence était organisée chaque année par environ 400 jeunes Canadiens bénévoles et que le but était de favoriser le débat intelligent et la tolérance, et de créer un environnement où les jeunes pouvaient échanger des idées.

M. Trudeau ne sera pas la première personnalité politique à participer à la conférence. L'ancien chef du NPD, Jack Layton, y a participé, de même que le ministre fédéral Julian Fantino lorsqu'il était le chef de la police de Toronto.

L'an dernier, le premier ministre Stephen Harper a acheminé ses félicitations pour le 10e anniversaire de l'événement.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Le style non-conventionnel de Justin Trudeau
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction