«Newtown, vous n'êtes pas seuls» - Obama (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
BARACK OBAMA
Le président Barack Obama qui s'apprête à monter à bord de l'avion présidentiel. (AFP) | AFP

Le président américain Barack Obama promet de tout faire pour assurer la sécurité des enfants du pays et éviter que des tragédies comme celle qui a coûté la vie à 26 personnes vendredi à Newtown, au Connecticut, ne se reproduisent.

« Ces tragédies doivent cesser. Et pour y mettre fin, nous devons changer », a-t-il déclaré dimanche soir lors d'une cérémonie oecuménique tenue en hommage aux victimes dans une école secondaire de Newtown.

« Pouvons-nous honnêtement dire que nous en faisons assez pour que tous nos enfants soient en sécurité? Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, la réponse est clairement non, » a affirmé Barack Obama, tout en invitant la nation à s'interroger sur ses responsabilités.

« Nous pouvons faire mieux que cela. S'il n'y a qu'une mesure que nous pouvons prendre pour sauver un enfant, un parent [...] alors nous avons l'obligation d'essayer », a-t-il ajouté d'un ton empreint d'émotion, mais ferme.

« Dans les semaines à venir, je mettrai à profit tous les pouvoirs de ma fonction pour m'entretenir avec mes concitoyens, des forces de l'ordre aux professionnels de la psychiatrie, en passant par les parents et les enseignants, afin d'oeuvrer à éviter d'autres tragédies comme celles-ci », a promis le président américain.

Après avoir dit aux proches et familles des victimes qu'il leur transmettait « l'amour, le soutien et les prières » des États-Unis, il a prononcé, un par un, les noms des 20 enfants tués dans leur école vendredi.

Le président américain a par ailleurs souligné la solidarité dont on fait preuve les habitants de Newtown depuis le début du drame. Il a aussi rappelé l'héroïsme de certains adultes, et même de certains enfants présents dans l'école Sandy Hook au moment de la tuerie. « En tant que communauté, vous nous avez inspirés, Newtown. »

Il a dit avoir conscience qu'aucun de ses mots ne pourrait consoler le chagrin des citoyens de la communauté du Connecticut, mais il avait un autre message aux résidents de Newtown : « Vous n'êtes pas seuls. »

Pour M. Obama, le jour le plus difficile de sa présidence aurait été vendredi dernier, a révélé le gouverneur du Connecticut, Dannel P. Malloy, lors de son propre discours prononcé quelques minutes auparavant.

Allocution de Barack Obama (en anglais)

Communauté endeuillée

Tout au long de la cérémonie, des célébrants de différentes confessions se sont succédé au micro devant les fidèles réunis dans une école secondaire de Newtown pour écouter leurs homélies de réconfort et chants religieux.

Un peu plus tôt, M. Obama s'était entretenu en privé avec les familles des 27 victimes de la tragédie, ainsi qu'avec les premiers répondants et des membres du personnel de l'école Sandy Hook.

Lors de sa déclaration de vendredi, le président avait rappelé l'importance de « prendre des mesures significatives pour empêcher de telles tragédies », peu importe les allégeances politiques.

L'arrivée de Barack Obama dans la petite ville du Connecticut s'est faite dans un contexte tendu. À la suite d'une fausse alerte, l'église St Rose de Lima a été évacuée dans l'après-midi.

Tout au long de la journée, les églises de la ville ont accueilli des fidèles en grand nombre. À plusieurs coins de rues, des gens ont placé des mots de sympathie et des chandelles. Les premiers enterrements devraient avoir lieu dans les prochains jours.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Sandy Hook Elementary School Shooting
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction