NOUVELLES

Standard & Poor's décote six institutions financières du pays

14/12/2012 06:37 EST | Actualisé 13/02/2013 05:12 EST
CP

L'agence Standard and Poor's (S&P) a abaissé vendredi d'un cran la note de crédit de six institutions financières canadiennes, dont trois québécoises, évoquant la faiblesse des taux d'intérêt.

La firme a réduit la note de la Banque Scotia (TSX:BNS) d'un cran à A+. Elle a également abaissé d'un cran les notes de la Banque Nationale (TSX:NA), de la Banque Laurentienne (TSX:LB), de Caisse centrale Desjardins, de Central 1 Credit Union et de Home Capital Group.

Ses prévisions pour les six institutions sont stables, ce qui veut dire que S&P ne prévoit pas abaisser de nouveau la note des institutions financières dans un avenir rapproché.

Dans un communiqué, l'agence de notation explique sa décision en évoquant les risques de ralentissement de l'économie, la faiblesse des taux d'intérêt et les défis qui attendent l'économie canadienne. S&P s'attend à un recul des profits dans un contexte de concurrence accrue pour les prêts et les dépôts.

« Après plusieurs trimestres consécutifs de forte croissance, la demande pour les prêts approche d'un sommet cyclique et nous nous attendons à un ralentissement », écrit l'agence de notation.

S&P a par contre maintenu les notes de la Banque Royale (TSX:RY) et de la Banque TD (TSX:TD), pour qui ses prévisions ont été élevées de négatives à stables. L'agence accorde pour l'instant une note de AA aux deux banques.

Taux d'intérêt à 1 %

Début décembre, la Banque du Canada a prévenu que la faiblesse de ses propres taux d'intérêt et de ceux d'autres banques centrales ajoutait aux risques qui pèsent sur un système financier mondial et une économie déjà sous tension.

La banque centrale maintient son taux de financement à un jour à 1 % depuis septembre 2010, en raison d'une croissance modeste et de perspectives économiques incertaines.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le salaire des PDG des grandes banques canadiennes en 2012